•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des améliorations à la route 132 demandées en attendant l’A-20

Des panneaux indiquent les directions Est et Ouest de la route 132.

La route 132 à Saint-Fabien, au Bas-Saint-Laurent (Archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le président de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL), Michel Lagacé, croit qu'en attendant qu'une décision claire soit prise au sujet du prolongement de l'autoroute 20 vers l'Est, certains tronçons de la route 132 doivent être améliorés.

Les membres de la Table, dont fait partie le maire de Trois-Pistoles qui indiquait récemment être contre le prolongement de l'autoroute 20, se sont entendus vendredi dernier pour demander la réinscription de ce projet au Plan québécois des infrastructures (PQI).

Les maires de Matane, Amqui, Mont-Joli, Rimouski, Trois-Pistoles, Témiscouata-sur-le-Lac, Dégelis, Rivière-du-Loup, Saint-Pascal et La Pocatière et les préfets de Kamouraska, Témiscouata, des Basques, Rivière-du-Loup, Rimouski-Neigette, La Mitis, La Matanie et La Matapédia prennent la pause pour la photo.

Les 18 élus de la TREMBSL se sont rassemblés vendredi et se sont entendus pour réitérer leur demande auprès du gouvernement de réinscrire le projet de prolongement de l'autoroute 20 au Plan québécois des infrastructures.

Photo : Radio-Canada / Fabienne Tercaefs

Michel Lagacé soutient que cela permettra de mettre à jour les études sur les impacts et les avantages potentiels du projet au plan de la sécurité, de l'environnement et de l'économie.

« Quand ça fait 12-13-14 ans qu'une étude est faite, c'est le temps de faire une mise à jour. Là-dessus, tout le monde s'entend très bien. »

— Une citation de  Michel Lagacé, président de la TREMBSL

Selon lui, ces études permettraient ensuite aux élus et au gouvernement de prendre une décision éclairée sur ce dont ce secteur du Bas-Saint-Laurent situé entre Notre-Dame-des-Neiges et le district du Bic à Rimouski a besoin en termes d'infrastructures routières.

Des améliorations réclamées rapidement pour la route 132

Michel Lagacé croit toutefois que l'amélioration de la route 132 ne peut pas attendre les résultats de ces études.

C'est clair que la situation actuelle ne peut pas attendre les résultats des études dans 5 ans, dans 6 ans, ou dans 7 ans, selon l'option choisie [de prolonger ou non l'autoroute 20], soutient-il.

Il rappelle qu'un accident s'est produit sur cette route, à Saint-Simon-de-Rimouski, la semaine dernière.

« Il faut qu'il y ait des améliorations à la route actuelle parce que c'est celle-là qu'on va utiliser encore pour quelques années ou sinon, plusieurs décennies. »

— Une citation de  Michel Lagacé, président de la TREMBSL

ll faut déjà, je dirais, mettre l'épaule à la roue pour améliorer certains tronçons pour qu'on puisse améliorer la fluidité et éviter des éléments de dangerosité, poursuit M. Lagacé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !