•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun conducteur avec les facultés affaiblies sur 2500 personnes contrôlées vendredi

Un policier parle à un automobiliste

Une trentaine de policiers ainsi que des contrôleurs routiers participaient à l’intervention.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Le barrage routier tenu vendredi soir dernier sur le boulevard Talbot, à Chicoutimi, s’est soldé avec un bilan plus que positif. Il n’y a eu aucune arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies sur un total de plus de 2500 conducteurs contrôlés.

Il s’agissait d’une opération conjointe de la Sûreté du Québec (SQ), du Service de police de Saguenay (SPS) et de Contrôle routier Québec. Elle visait autant l’alcool que la drogue.

L’opération s’est déroulée de 19 h vendredi soir à 4 h samedi matin, près de l’entrée de l’autoroute 70.

Selon le communiqué de la SQ, les policiers ont eu des soupçons pour quatre conducteurs. En effet, trois personnes ont dû souffler dans l’appareil de détection approuvé (ADA) et une autre a dû se soumettre aux épreuves de coordination de mouvements (ECM), mais aucune n’a été arrêtée pour conduite avec les capacités affaiblies.

C’est donc plus de 2500 conducteurs qui ont fait le bon choix en restant sobres pour conduire un véhicule routier, a commenté le sergent Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Lancée vendredi soir, l’opération nationale se poursuivra pour un peu plus d’un mois. Des points de contrôle routier se tiendront aux quatre coins de la province, et ce, à toute heure de la journée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !