•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa s’excusera officiellement des inconduites sexuelles dans l’armée

Anita Anand parle dans un micro.

La nouvelle ministre de la Défense, Anita Anand, semble résolue à attaquer de front le problème des inconduites sexuelles dans l'armée.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le gouvernement du Canada et l'état-major de la Défense nationale s'excuseront officiellement des agressions et inconduites sexuelles survenues au sein des Forces armées canadiennes. Ces excuses seront présentées virtuellement le 13 décembre prochain.

C’est par voie de communiqué que la ministre de la Défense nationale, Anita Anand, le chef d’état-major de la Défense, le général Wayne Eyre, et la sous-ministre Jody Thomas ont fait cette annonce lundi.

« Nous présenterons des excuses publiques à tous les membres actuels et anciens de l’Équipe de la Défense qui ont été affectés par des actes d’agression sexuelle ou d’inconduite sexuelle, y compris le harcèlement et la discrimination. »

— Une citation de  Extrait du communiqué

Les signataires du communiqué expliquent que les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel et la discrimination fondée sur le sexe, le genre, l’identité de genre ou l’orientation sexuelle n’ont absolument aucune place au sein de notre organisation. Nous savons que notre échec collectif à bâtir une culture inclusive et exempte de ces comportements inacceptables en milieu de travail a fait du tort à notre personnel.

Ces excuses seront présentées virtuellement le 13 décembre, à 13 h (heure de l’Est) et seront diffusées en direct sur la page Facebook des Forces armées canadiennes. La vidéo sera également accessible sur les comptes Facebook, Twitter et YouTube du ministère de la Défense et des Forces armées canadiennes.

Le communiqué précise que des services d’aide seront disponibles pour ceux qui en ressentent le besoin après la présentation des excuses.

« Nous savons qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour créer un changement de culture positif et durable et nous continuerons à écouter les personnes affectées et à apprendre d’elles, afin de garantir que nous prenons les mesures nécessaires pour réaliser ce changement. »

— Une citation de  Extrait du communiqué

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !