•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès qui oppose Tracadie à son ancien chef pompier est lancé

Denis Savoie poursuit la municipalité à la suite de son congédiement.

Denis Savoie, ex-chef pompier et directeur de la sécurité publique de Tracadie, affirme qu'il a des preuves qui montrent des anomalies administratives et financières dans la gestion du service municipal d'incendie

Denis Savoie, ex-chef pompier et directeur de la sécurité publique de Tracadie (archives).

Photo : Radio-Canada / Karine Godin

Le procès qui oppose l’ex-chef pompier et directeur de la sécurité publique de Tracadie à la municipalité s’est enclenché lundi matin en Cour du Banc de la Reine à Bathurst. Denis Savoie accuse son ancien employeur de l’avoir congédié sans raison.

Le 27 avril 2017, Denis Savoie est licencié moins de deux ans après son entrée en fonction.

Il estime avoir été congédié sans motifs valables et demande une compensation financière à son ancien employeur, la municipalité de Tracadie. Il poursuit également la ville pour harcèlement et intimidation, et l’accuse de complot entre les conseillers, le maire et les pompiers.

En cette première journée de procès devant le juge Ivan Robichaud, deux anciens conseillers municipaux de Tracadie se sont succédé à la barre des témoins.

Il s’agit de Ginette Brideau Kervin, conseillère municipale de Tracadie de 2014 à 2021 et de Jean-Yves McGraw, qui a siégé sur le conseil municipal de 2005 à 2021.

Une dizaine d’autres personnes seront appelées à témoigner au cours des prochains jours.

Selon l’avocat de la municipalité de Tracadie, Basile Chiasson, tout porte à croire que le procès se poursuivra jusqu’à la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !