•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux productions de Robert Lepage pour lancer l’année au Diamant

Un homme assis seul sur une scène de théâtre.

« Les aiguilles et l'opium » sera présentée au Diamant du 2 au 20 février.

Photo : Théâtre le Diamant / ©Tristram Kenton

Le Diamant fera une fois de plus place au théâtre, au cirque, à la danse, aux contes autochtones et à la lutte pour sa saison de l’hiver 2022. L’année débutera d’ailleurs par la présentation de deux œuvres de Robert Lepage : Les sept branches de la rivière Ōta et Les aiguilles et l’opium.

La première pièce est une fresque historique d’une durée de sept heures qui avait été présentée au Diamant lors de l’inauguration, en septembre 2019. L’œuvre est divisée en sept récits sur les fléaux du XXe siècle, soit l’Holocauste, l’arme nucléaire et le sida. Elle sera présentée à cinq reprises en janvier 2022.

Des acteurs sur scène.

« Les sept branches de la rivière Ōta »

Photo : Ex-Machina

Les aiguilles et l’opium, de son côté, est une pièce présentée comme une méditation sur l’art, l’amour et la dépendance. L’ensemble de l’œuvre se déroule sur une scène de forme cubique qui pivote sur elle-même et les effets de mise en scène ont été encensés par la critique.

En 2013, le rôle principal était interprété par le comédien Marc Labrèche. Cette fois, c’est Olivier Normand qui sera sur les planches dans le rôle de Jean Cocteau pour les représentations au Diamant du 2 au 20 février.

Deux hommes sur scène au théâtre.

Le rôle principal est interprété par Olivier Normand.

Photo : Théâtre le Diamant / ©Tristram Kenton

Doublé de cirque

Le cirque revient aussi au Diamant, d’abord avec le spectacle RAVEN, une production du collectif berlinois Still hungry présentée du 24 au 26 février. Le spectacle SIX, de FLIP Fabrique, sera quant à lui présenté peu de temps après, du 2 au 5 mars.

Un homme, deux femmes et un bébé en plastique sur un sofa beige.

RAVEN est un spectacle de cirque contemporain conçu par une troupe allemande.

Photo : Théâtre le Diamant

Productions autochtones

Le théâtre au centre-ville de Québec réserve aussi une place aux Premières Nations dans sa programmation d’hiver, d’abord avec Andrée Levesque Sioui qui, le 20 janvier, présentera Hotihwatsira’, un spectacle où se mélangent la musique, le chant, les contes et la poésie.

La pièce AlterIndiens, des Productions Manuentakuan, sera ensuite présentée du 24 au 26 mars. Avec cette féroce sitcom politique, AlterIndiens ouvre les barrières culturelles et laisse entrer avec son humour doux-amer la témérité comme l’indignation, décrit le communiqué de lancement de la programmation.

Un homme aux cheveux long sur une scène de théâtre.

La pièce AlterIndiens sera présentée du 24 au 26 mars.

Photo : Théâtre le Diamant / Maire-Andrée Lemire

Le Diamant poursuit aussi sa tradition avec la présentation de deux galas de lutte, le 29 janvier et le 18 mars. Winterreise, un spectacle de danse et d’art lyrique, vient clore la programmation. C’est à l’horaire les 10 et 11  mars.

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !