•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entente de principe de l’APTS soumise au vote dans les prochaines semaines

Une pancarte du syndicat APTS devant l'hôpital de Chicoutimi.

Les technologues en imagerie médicale avaient tenu une manifestation devant l'hôpital de Chicoutimi en septembre.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Radio-Canada

Les 3100 membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront appelés aux cours des prochaines semaines à se prononcer sur l’entente de principe avec le gouvernement.

Celle-ci a été approuvée la semaine dernière à plus de 81 % par la délégation du conseil général de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux.

 Nous venons de franchir une autre étape pour offrir à nos membres une nouvelle convention collective. Nous sommes allés au bout de l’exercice pour obtenir un maximum de gains concrets afin d’améliorer leurs conditions de travail. Globalement, c’est une bonne entente pour le personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux. Ceci dit, les besoins du réseau de la santé et des services sociaux en matière de main-d’œuvre sont énormes et les mesures contenues dans cette entente de principe ne les combleront pas tous , a déclaré, par voie de communiqué, Isabelle Thibeault, vice-présidente de l’exécutif de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Parmi les nombreux gains, les intervenants en centre jeunesse qui œuvrent auprès de la clientèle se verront offrir une prime de 4 %, avec une prime additionnelle de 3 % pour certains secteurs. Il sera d’ailleurs possible de convertir en partie ces primes afin de bénéficier de cinq congés mobiles par année.

 L’ajout de congés mobiles, pour permettre aux intervenants en centre jeunesse de recharger leur batterie à la suite d’un événement traumatisant, était une demande de longue date de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux. Le rapport de la Commission spéciale pour les droits des enfants et la protection de la jeunesse recommandait aussi d’octroyer de tels congés, a-t-elle poursuivi.

Les syndiqués régionaux de l’APTS avaient tenu plusieurs manifestations au cours des derniers mois pour mettre de la pression sur le gouvernement. Ils ont notamment eu gain de cause pour les travailleurs à l’oeuvre dans les laboratoires médicaux et dans le domaine de l’imagerie médicale. L’entente comprend une somme de 6,1 M$ consentie pour compenser le fait que ceux-ci n’avaient pas eu droit aux primes COVID-19, comme plusieurs autres corps de métier dans les hôpitaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !