•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Usine d’asphalte : le ministère de l’Environnement doit agir, dit Harold LeBel

Une usine avec des amoncellements de sable et des résidus autour.

L'usine d'asphalte Pavages Laurentiens, filiale de Sintra, dans le quartier Sacré-Cœur, à Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député de Rimouski, Harold LeBel, demande au ministère de l'Environnement de nommer un observateur afin d'identifier clairement les problèmes entourant l'usine d’asphalte de Sintra dans le district de Sacré-Cœur, à Rimouski.

L'entreprise – mieux connue sous le nom de Pavages Laurentiens – entrepose toujours des résidus de béton à proximité de résidences malgré quatre avis de non-conformité émis par le ministère de l'Environnement et des amendes de plusieurs milliers de dollars.

Le député indépendant de Rimouski, Harold LeBel, affirme être en attente de réponses de la part du cabinet du ministre de l'Environnement, Benoit Charette, qu'il a interpellé personnellement pour régler ce dossier.

Tout le monde se renvoie la balle et ne sait pas trop comment intervenir. Même au ministère de l'Environnement, il y a une direction qui est plus axée sur le développement, l'autre plus sur la gestion des plaintes et des contraventions... bref, y a beaucoup de joueurs, j'essaie de trouver une solution, de clarifier tout ça et je pense que ça pourrait passer par un observateur, affirme-t-il.

Harold LeBel souhaite jouer un rôle de facilitateur pour dénouer cet enjeu, puisque plusieurs citoyens du secteur se sont plaints du bruit, de la poussière et des odeurs générés par l'entreprise.

« Il n'y a pas de compromis à faire. On parle d'environnement, du respect des règles. [...] Je veux que les règles soient respectées et que les citoyens puissent se démêler là-dedans et faire respecter leurs droits. »

— Une citation de  Harold LeBel, député de Rimouski

Harold LeBel rencontrera le maire de Rimouski, Guy Caron, sur cet enjeu cette semaine.

D'après les informations de Louis Lessard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !