•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs ententes pour l’intégration des adultes aux besoins particuliers sur la Côte-Nord

Des jeunes travaillent à empaqueter des objets.

De jeunes adultes vivant avec un handicap travaillent dans l'emballage d'objets (Archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Nadeau

Radio-Canada

Deux nouveaux postes de techniciens en loisirs ont été créés par le CISSS de la Côte-Nord afin d’améliorer les services pour les personnes âgées de 21 ans et plus qui vivent avec une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique.

L’un des postes est situé à Baie-Comeau et va permettre d’augmenter les heures de services aux usagers sur le plateau de travail du Centre d’éducation des adultes de l’Estuaire peut-on lire dans un communiqué de presse. L’autre poste sera implanté à Sept-Îles.

Les personnes titulaires du poste auront également comme mission de permettre l’intégration sur le marché du travail des personnes visées par ce programme.

Des organismes partenaires

Pour s’assurer de la pérennité du projet, le CISSS de la Côte-Nord a conclu plusieurs ententes avec des organismes de la région. Notamment en Haute-Côte-Nord, un plateau de travail qui vise à permettre aux usagers de développer ou maintenir des compétences reliées à l’emploi dans un milieu encadré et supervisé a été mis en place avec le Centre d’activités de la Haute-Côte.

Les participants pourront ainsi collaborer à des activités en lien avec la récupération de vêtements.

Un autre plateau de travail sera créé à Port-Cartier, à la suite d’une entente avec le Centre d’action bénévole. Tandis qu’une autre entente a été signée en Basse-Côte-Nord avec l’organisme Groupe Accessibilité de Saint-Augustin, pour ce même type de projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !