•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Service de police de Regina souhaite acquérir un avion pour appuyer ses opérations

Petit avion à hélice à la carlingue blanche et bleue.

L'avion dont se sert le Service de police de Saskatoon. Il s'agit du Cessna modèle 182.

Photo : Gracieuseté de / Service de police de Saskatoon

Radio-Canada

Le Service de police demande à la Ville de Regina d'appuyer le budget soumis pour 2022, qui comprend l'achat d'un avion Cessna pour assurer une surveillance aérienne.

La police propose de dépenser 5 139 000 $ en immobilisations en 2022. Sur cette somme, 10 %, soit 547 000 $, seraient consacrés à équiper ses services d’urgence, ce qui comprend l'achat de l’avion.

La proposition ne précise pas le coût de l’avion, et le Service de police de Regina n’était pas disponible pour une entrevue à ce sujet avant publication.

Le budget proposé comprend également une dépense de 120 000 $ en assurances pour l'équipement de l'avion, si son achat est approuvé.

La police de Regina veut emboîter le pas au Service de police de Saskatoon, qui s'est doté d'un service de surveillance aérienne dans le cadre d'un projet pilote en 2005.

L’année dernière, l'avion du Service de police de Saskatoon a effectué plus de 1115 heures de vol, répondu à 1941 appels et permis d'effectuer de 251 arrestations. Les frais d'exploitation de cet avion s'élèvent à 260 000 $ par année.

Wade Bourassa, un agent de police qui travaille avec l’équipe aérienne de Saskatoon, appuie vivement la proposition du Service de police de Regina. Les habitants de la capitale, croit-il, pourraient jouir d'une amélioration accrue de la sécurité publique .

À Saskatoon dit-il, l'avion a été utile dans différentes situations, notamment pour rechercher des enfants perdus et des personnes âgées confuses et augmenter la sécurité communautaire.

Les choses vont changer du tout au tout, ajoute-t-il.

Nous nous attendons à ce que cet investissement aide la police à réduire la conduite dangereuse et le nombre de collisions, ce qui réduirait aussi le nombre de blessures et de décès, a pour sa part déclaré le directeur des communications à la Société d'assurances de la Saskatchewan (SGI), Tyler McMurchy, dans un courriel.

Selon la directrice générale des communications d'Heritage Community Association, Aria Ramdeo, cette proposition ne s’attaque pas aux racines des crimes.

Selon elle, ces fonds seraient mieux investis dans la lutte contre les problèmes sociaux comme la pauvreté ou l'itinérance.

Si nous ne soulevons pas les besoins criants de la population, le crime va augmenter, affirme-t-elle. Et donc, où doit aller cet argent?

Le budget du Service de police de Regina sera examiné lors d'une séance du conseil municipal le 15 décembre prochain.

Avec les informations de Dayne Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !