•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La combinaison de motoneige qui sauve des vies

Des manteaux dans un rayon de magasin.

Ces manteaux destinés à la pratique de la motoneige sont équipés d'une technologie de sécurité d’aide à la flottaison.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Radio-Canada

Alors que la saison de motoneige ne fait que commencer, un drame a été évité de peu samedi à Chibougamau. Un homme qui sombrait dans les eaux du lac David a réussi à remonter à la surface grâce à sa combinaison flottante. Selon les policiers, ce manteau a fortement contribué à lui sauver la vie.

Cet habit doté d’une technologie de sécurité d’aide à la flottaison gagne d’ailleurs en popularité auprès des motoneigistes depuis quelques années, selon le propriétaire du commerce Chasse et pêche Chicoutimi.

On est au paradis de la motoneige ici au Saguenay-Lac-Saint-Jean et 98 % des habits de neige qu'on achète et qu'on vend sont avec la technologie FAST parce qu'il y a des milliers de lacs, alors la sécurité avant tout, indique le propriétaire du magasin Éric Lapointe.

La technologie FAST a été développée par la compagnie canadienne FXR, une pionnière dans le domaine. Elle permet aux motoneigistes qui se retrouvent dans l'eau d'avoir une chance de s'en sortir.

Un manteau pour femmes sur un cintre.

Ces manteaux permettent au motoneigiste de remonter rapidement à la surface.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

C'est le système d'assistance sécuritaire à la flottaison c'est une flottabilité de deux heures, qu'elle soit sur le dos, qu'elle soit en mouvement, poursuit M. Lapointe.

Trop tôt pour circuler sur les lacs

À la suite de cet accident, la prévention sera la priorité pour le club auto-neige de Chibougamau.

On va sensibiliser les gens à faire attention parce que ce n'est pas le premier événement qu'on vit ici et on a déjà subi un décès il y a plusieurs années. On sait très bien ce qui est arrivé dernièrement au Saguenay, les Français, alors on ne veut pas vivre la même situation ici, assure le président du club, Mario Simard.

Le responsable du club local rappelle qu'il doit y avoir au moins 5 pouces ou 12 centimètres de glace pour pouvoir circuler sur un lac.

Oui la neige est tombée à Chibougamau mais honnêtement les lacs, la couche de glace est pas assez épaisse présentement pour circuler sur les lacs. On a fait le saut, on n'a pas énormément d'informations concernant l'événement mais oui, il y a toujours des téméraires en début de saison.

Selon un reportage de Philippe L'Heureux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !