•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse marquée des constructions neuves à Trois-Rivières

Une maison en construction.

Cette hausse serait due au marché immobilier particulièrement abordable qui aurait incité certains Québécois à quitter les grands centres pour la Mauricie.

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

Radio-Canada

La région métropolitaine de Trois-Rivières se place en tête de liste des mises en chantier pour l’année 2021, selon un rapport de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

Selon les prédictions, la région trifluvienne devrait terminer l’année avec une augmentation de 36 % de la construction résidentielle. La ville de Québec suit derrière avec 31 %.

Contrairement à d’autres municipalités de la province, Trois-Rivières avait affiché des résultats plutôt mitigés dans les dernières années. Les données de 2021 sont donc notables.

Cette hausse serait due au marché immobilier particulièrement abordable qui aurait incité certains Québécois à quitter les grands centres pour la Mauricie. Le faible taux de chômage de la région est une autre des raisons évoquées.

Trois-Rivières serait aussi épargnée en partie d’un ralentissement qui devrait frapper toute la province en 2022. L’Association des professionnels de la construction et de l'habitation au Québec prévoit que les mises en chantier diminueront de 18 % dans la province et de 6 % pour la région métropolitaine de Trois-Rivières.

On pense que ça va encore être une bonne année en 2022, mais encore une fois peut-être moins exceptionnelle que ce qu’on vient de connaître en 2021 parce que les gens vont graduellement retrouver leur rythme de dépenses normal, explique le directeur du service économique de l’Association des professionnels de la construction et de l'habitation au Québec, Paul Cardinal.

« Ils vont recommencer à voyager, aller au restaurant, spectacle, etc. Donc ils vont peut-être avoir une moins grande partie de leur budget à consacrer à la rénovation et s’ils doivent financer ces travaux-là, les taux d’intérêt sont un peu plus élevés que l'an dernier aussi. »

— Une citation de  Paul Cardinal, directeur du service économique de l’APCHQ

2021 a également été une année d’exception pour l’industrie de l’habitation qui a connu une des années les plus lucratives de son histoire avec plus de 70 000 nouvelles fondations.

Avec les informations de Magalie Masson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !