•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un comité vend des briques pour reconstruire l’église de Morinville

Gerry Gaetz et son comité.

Gerry Gaetz et son comité ont décidé de vendre des briques de l'ancienne façade de l'église pour amasser des fonds pour aider à sa reconstruction.

Photo : Radio-Canada

Les paroissiens de Saint-Jean-Baptiste de Morinville s'organisent pour récolter des fonds pour reconstruire leur église. Un comité a mis en place une campagne de financement où les donateurs peuvent obtenir une brique de l'ancienne église, qui est partie en flammes cet été, en échange d'un don pour sa reconstruction.

Gerry Gaetz, un paroissien, s’ennuie du tintement des cloches de l’église.

Il y avait le clocher, raconte-t-il. J’habite ici depuis 62 ans et d'aussi loin que je me souvienne, il sonnait tous les midis. Ça faisait partie de Morinville et ça va nous manquer pour de nombreuses raisons.

Après que les flammes ont ravagé l’église centenaire, en juin dernier, une quarantaine de résidents ont ramassé les briques rouges formant sa façade.

Gerry Gaetz et son comité ont décidé d’en vendre pour amasser des fonds.

C’est emblématique, lance-t-il. Tout le parc est construit de briques rouges. Alors on s’est dit qu’en guise de remerciement pour un don, nous allions en offrir certaines.

Une brique coûte 100 $ et les fonds amassés serviront à payer une partie des éléments non couverts par les assurances, comme les statuts ou les arbres qui entouraient l’église.

L'incendie est survenu au moment où de vives critiques liées à la découverte de centaines de sépultures non marquées près d'anciens pensionnats pour autochtones secouaient l'Église catholique au Canada.

Gerry Gaetz n’est pas fermé à l’idée d’offrir des fonds pour aider à la réconciliation. Toutefois, la priorité pour lui est la reconstruction du bâtiment.

Pour l’instant, les services sont offerts dans le gymnase de l’école secondaire et la reconstruction devrait être terminée d’ici deux ou trois ans.

Les habitants de Morinville devront donc être patients avant de pouvoir y célébrer la messe à nouveau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !