•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un esturgeon coincé dans une flaque d’eau retrouve le chemin du Fraser

Montage photo de Tyler Buck et Jay Gibson transportant l'esturgeon.

Les guides de pêche Tyler Buck (à gauche) et Jay Gibson (à droite) ont parcouru deux kilomètres à pied sur terre et dans l'eau pour sauver un esturgeon d'environ 100 .

Photo : Association des guides de pêche de la vallée du Fraser

Radio-Canada

Un esturgeon coincé dans une flaque d’eau à la suite des inondations a retrouvé le chemin du fleuve Fraser grâce aux efforts de deux guides de pêche. Les sauveteurs bénévoles ont transporté le poisson à pieds sur 2 km pour lui rendre sa liberté.

Le poisson a été découvert par un hélicoptère à proximité de l’île Herrling, entre Hope et Agassiz, jeudi.

Une vidéo a alors été envoyée à l’Association des guides de pêche de la vallée du Fraser (FVAGA), qui s’est empressée d’envoyer les guides professionnels Tyler Buck et Jay Gibson pour une mission de sauvetage.

Ils étaient déjà en amont pour ramasser des débris et des déchets au moment où l’association a appris la nouvelle, explique le directeur de la FVAGA, Kevin Estrada. Ils étaient heureux de pouvoir aider.

Pour mettre l’esturgeon en sécurité, ils l’ont d’abord attrapé dans une glissière. Ils l’ont ensuite transporté, un guide à sa tête, l’autre à la queue, jusqu’au fleuve Fraser.

Si une partie du sauvetage a conduit les deux guides à marcher avec de l’eau jusqu’à la taille, ils ont également été contraints de porter le poisson d’une centaine de kilogrammes à pieds, sur terre, à quelques reprises avant d’atteindre leur destination.

Selon Kevin Estrada, l’esturgeon était en bonne condition lorsqu’il a été relâché.

Il s’est sauvé en nageant fort et semblait en santé, raconte-t-il. Les esturgeons sont résistants, ils ont déjà survécu à trois ères glaciaires.

Avec les informations de Karin Larsen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !