•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alimentation scolaire et santé mentale au coeur d’un financement provincial

Un jeune mange.

Selon la province, plus de 33 000 élèves qui bénéficieront de cette aide gouvernementale visant une saine alimentation dans les écoles.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Manitoba investit 600 000 $ supplémentaires pour soutenir des programmes de saine alimentation dans les écoles et des inititatives en faveur de la santé mentale dans la province.

De ce montant, 200 000 dollars sont destinés à l’organisme Child Nutrition Council of Manitoba (CNCM) pour assurer des programmes alimentaires dans les écoles et 400 000 dollars sont alloués au programme communautaire En santé ensemble, aujourd’hui.

Le financement accordé à Child Nutrition Council of Manitoba s’ajoute aux 976 000 $ accordés annuellement par la province, précise un communiqué gouvernemental.

Au total, ce sont plus de 33 000 élèves qui bénéficieront de cette aide gouvernementale en vue d’une saine alimentation dans les écoles, indique la ministre de la Santé mentale, du Mieux-être et du Rétablissement, Audrey Gordon.

Le Child Nutrition Council of Manitoba pourra ainsi réaliser ses 271 programmes alimentaires dans les écoles de la province. Le Child Nutrition Council of Manitoba offre du soutien aux écoles de 33 divisions scolaires et de 10 autorités en éducation de la province.

Ce financement contribuera à répondre à un besoin immédiat de soutien à la nutrition dans nos écoles et nos collectivités. Il permettra également aux élèves de tendre vers un avenir plus radieux en veillant à ce que chacun et chacune ait les mêmes chances d’apprendre en classe, mentionne la présidente du Child Nutrition Council of Manitoba, Wendy Bloomfield dans le communiqué de la province.

Nous savons qu’une alimentation saine contribue à l’apprentissage et à la réussite des enfants à l’école, renchérit la ministre Audrey Gordon.

Sur son site Internet, le Child Nutrition Council of Manitoba insiste sur l’élaboration de normes nationales, un investissement des gouvernements puis la collaboration entre les intervenants pour la création d’un programme universel de saine alimentation scolaire.

Un débat permanent

L’alimentation des élèves a régulièrement fait l’objet de chaudes discussions dans la province.

En septembre 2021, le Manitoba a formé un groupe de travail dont la priorité est l'accès à la nourriture et à la sécurité alimentaire pour les élèves manitobains. Le groupe doit d’ailleurs présenter un plan d’action à la province sur des enjeux plus larges concernant le lien l’éducation et la pauvreté.

En mars 2020, l’opposition néo-démocrate avait demandé la création d’un programme universel de petits déjeuners pour les élèves de la maternelle à la 12e année. Une demande que porte également le syndicat des enseignants du Manitoba depuis longemps. L’ancien  premier ministre Brian Pallister avait répondu que ce rôle ne revenait pas au gouvernement, mais aux parents.

En 2017, un sondage de la firme Probe Research a aussi révélé que 7  Manitobains sur 10 étaient en faveur d’un programme alimentaire national qui permettrait aux élèves d'avoir accès à des repas sains et gratuits.

Des efforts en faveur de la santé mentale 

Le financement de la province en matière de lutte contre la santé mentale va aider le programme En santé ensemble, aujourd’hui à appuyer les initiatives régionales visant à faire face aux effets de la pandémie sur la santé mentale de la population.

Une personne devant un coucher du soleil.

La pandémie a aggravé les problèmes de santé mentale dans la province et les élèves n'en sont pas épargnés.

Photo : Shutterstock / chairoij

En 2021, le programme a financé 169 initiatives touchant environ 35 000 Manitobains, dont plus du tiers portaient sur la santé mentale.

Depuis 2019, le Manitoba a investi 50 millions de dollars pour améliorer les services en santé mentale et en prévention de la toxicomanie à travers la province, incluant les services aux jeunes et aux enfants.

De ce montant, une enveloppe d’un million a été annoncée au mois de septembre pour  entretenir la santé mentale des étudiants et des membres du personnel dans le contexte de la rentrée scolaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !