•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

René Simard : 50 ans d’une carrière artistique riche et variée

Visage de René Simard souriant.

René Simard sur le plateau des « Enfants de la télé », émission diffusée le 4 décembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Julie Mainville

Radio-Canada

Depuis 1971, René Simard a connu d’importants moments de gloire au Canada, en France, au Japon et aux États-Unis. Cet artiste polyvalent qui a grandi sous l’œil du public chante, danse, anime, joue, imite et met en scène. Retour en archives sur 50 années d’une carrière bien remplie.

En 1969, René Simard, un jeune chanteur de Sainte-Pétronille de l’île d’Orléans, est le premier lauréat du concours Les découvertes de Jen Roger, une émission diffusée à CFCM-4 Québec.

Il sort son premier album l’Oiseau à l’été 1971. Il est alors âgé de 10 ans. Un succès instantané qui le propulse au sommet des palmarès et qui lui taille une place de choix dans le cœur des Québécois. À partir de ce moment, il devient pour tous le p’tit Simard.

L'enfant aux yeux rieurs et à la voix claire vendra 200 000 exemplaires de son premier opus et remplira la Place des Arts à trois reprises.

René Simard enfant prend une danseuse par le bras.

René Simard en 1971 dans un studio de Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada / Francis J Menten

Invité sur tous les plateaux télé, il apparaît aussi dans les publicités chantées des poudings Laura Secord en compagnie de son frère Régis et de sa sœur Nathalie. Nombreux sont les jeunes de l’époque qui souhaitent arborer la même coupe de cheveux que leur nouvelle idole.

René Simard est également présent au grand écran dans les films de Denis Héroux Un enfant comme les autres (1972) et J’ai mon voyage (1973) en compagnie de Dominique Michel et de Jean Lefebvre.

En 1974, il remporte le grand prix au Concours international de la chanson de Tokyo, et le trophée Frank Sinatra lui est remis des mains du célèbre crooner américain.

Propulsion CTF, 11 octobre 1979

À l’émission Propulsion CTF du 11 octobre 1979, le chanteur alors âgé de 18 ans se remémore ce souvenir en compagnie de l’animateur Normand Harvey.

Reste comme tu es et ne grandis surtout pas, lui lancera alors Frank Sinatra, qui appréhendait peut-être les effets de la mue sur la voix du jeune interprète.

Téléjournal, 15 juillet 1974

À son retour du Japon, le p’tit Simard est accueilli triomphalement par des centaines de fans à l’aéroport de Dorval, comme on peut le voir sur ces images tirées du Téléjournal du 15 juillet 1974.

Paris lui ouvrira les portes de son prestigieux Olympia la même année et le jeune homme partira plus tard en tournée avec le pianiste Liberace.

Le maire Jean Drapeau nommera René Simard pour interpréter la chanson d’ouverture des Jeux olympiques de Montréal de 1976. Un choix qui sèmera la controverse, car l’interprète était censé être choisi par la voie d’un concours.

Bonjour l’ambiance, 1996 (audio remontage)

Sur ce montage d’images du 3 octobre 1975, on peut entendre René Simard qui chante la chanson thème Bienvenue à Montréal. Le chanteur s’entretient avec l’animateur Jacques Bertrand à Bonjour l‘ambiance au sujet de cet événement.

« Après le Québec et le reste du Canada, notre jeune compatriote a attaqué les États-Unis. Il a participé à des émissions de télévision avec Bing Crosby, Bob Hope, Liberace, Frank Sinatra, et sera bientôt au Johnny Carson show. »

— Une citation de  Pierre Nadeau

Le 6 juin 1977, René Simard est l’invité de l’émission Télémag. À 18 ans, il vient de célébrer la vente de son millionième microsillon.

Télémag, le 6 juin 1977

Pour la télévision de CBC, René Simard anime l’émission de variétés The Rene Simard show, enregistrée à Vancouver de 1977 à 1979. Un succès monstre qui, chaque mardi soir à 20 h 30, met en émoi les jeunes spectatrices canadiennes, comme en témoignent les images qui précèdent l’entrevue.

Durant les années 1980, l'artiste connaîtra encore de nombreux succès avec des titres comme Comment ça va?, Chante, la la la (une adaptation de la chanson Life is Life).

En 1987, la municipalité de Saint-Sauveur dans les Laurentides peine à gérer l’afflux des curieux qui envahissent ses rues pour assister au mariage de René Simard et Marie-Josée Taillefer, qui fut elle aussi un enfant vedette chouchou du public.

À la fin des années 1980, René Simard chante en duo avec sa sœur Nathalie, et la chanson Tourne la page trône durant plusieurs semaines au sommet des palmarès.

Comme René Simard performe autant à l’animation qu’à la chanson, on lui confie la barre d’émissions de variétés comme RSVP au réseau TVA et Laser 33-45 à Radio-Canada.

Il s’illustre également dans les éditions 1990 et 1991 de la célèbre revue de l’année Bye Bye.

« Je veux faire des choses pour surprendre les gens, parce que je me tannerais qu’on me serve toujours le même spaghetti bolognaise. On se tanne de ça. »

— Une citation de  René Simard

À l’aube de 25 ans d’une carrière riche et pleinement remplie. René Simard fait un bilan avec l’animatrice Christiane Charette.

Le 5 décembre 1995 à l’émission Christiane Charette en direct, le chanteur raconte qu’il réalise que tout son parcours artistique l’a mené vers la comédie musicale, un genre qu’il affectionne et qu’il souhaiterait voir se développer davantage dans la langue de Molière.

Durant cette entrevue, il est aussi question de la résilience de ses enfants face à leur surdité et de sa vie familiale qui, pour lui, est le socle sur lequel il bâtit.

René Simard a mis en scène le spectacle Génération Motown et Night Fever, présenté au Capitole de Québec au début des années 2000.

On a vu René Simard jouer dans les comédies musicales Jeanne la pucelle, Phantom of the Opera, Mary Poppins et Chantons sous la pluie.

En 2004, il rompt les relations d'affaires avec Guy Cloutier qui fut son gérant durant plus de 33 ans. Guy Cloutier est alors accusé d’avoir abusé de sa sœur Nathalie et d’un autre enfant dont le nom ne fut jamais dévoilé.

Pour souligner ses 50 ans de carrière, René Simard a sorti en novembre 2021 son 53e album intitulé Condor.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.