•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Banff met tout en oeuvre pour attirer le maximum de touristes cet hiver

Deux sculptures géantes d'ours créées par l'artiste Jason Carter sont illuminées devant la montagne Cascade.

À la recherche de l'esprit de Noël est l'une des nombreuses activités offertes à l'extérieur à Banff pendant la période des Fêtes.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Deux spectacles immersifs, un circuit de chocolat chaud, des marchés de Noël, des festivals extérieurs : Banff, en Alberta, vibre déjà au rythme des Fêtes et de l’hiver avec ses montagnes enneigées et ses décorations installées partout dans la ville.

Pour être sûr de connaître une saison touristique hivernale couronnée de succès, l’organisme Banff and Lake Louise Tourism (BLLT) mise sur les activités extérieures et la nature.

Les gens veulent être en contact avec les autres, jouer dehors et faire tout ça dans un environnement sécuritaire, explique Angela Anderson, directrice des communications pour BLLT.

Le festival de bières annuel a donc été installé à l’extérieur, rue Bear, une rue adjacente à la rue principale de Banff, qui a subi une transformation piétonnière cet été. On y a installé un marché extérieur et des foyers pour créer une ambiance festive.

Angela Anderson fixe la caméra devant une sculpture d'orignal créée par Jason Carter.

Selon Angela Anderson, directrice des communications de Tourisme Banff et Lake Louise, la magie des Fêtes, c'est à Banff et dans les Rocheuses que ça se passe cet hiver.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Les visiteurs peuvent aussi réserver des billets gratuits pour un parcours lumineux bilingue, intitulé À la recherche de l’esprit de Noël. L'événement extérieur a été créé l’an dernier, mais seuls les résidents de la Vallée-de-la-Bow ont pu en profiter à cause des restrictions sanitaires.

Selon la directrice de création Bridget Ryan, l’idée du circuit illuminé était d’offrir une expérience extérieure inusitée et de rendre les montagnes encore plus féériques.

L’événement met en valeur les œuvres de l’artiste autochtone local Jason Carter. Il prendra fin le 1er janvier.

Deux décorations d'animaux sont éclairées sur le parcours d'À la recherche de l'esprit de Noël.

En parallèle, la compagnie Pursuit lancera son propre événement immersif extérieur au sommet du mont Sulphur. Nightrise illuminera le sommet de la montagne Sulphur du 2 décembre au 12 mars et a été créé en partenariat avec la compagnie québécoise Moment Factory et la nation Stoney Nakoda.

Des signes prometteurs pour l’industrie touristique

L’industrie touristique de la région fonde beaucoup d’espoir sur un retour à la normale, cet hiver, après une saison estivale en deçà des attentes et près de deux ans sans visiteurs étrangers.

La pandémie a été absolument dévastatrice pour nos commerçants et le tourisme, explique Angela Anderson, de Banff and Lake Louise Tourism. Nous sommes très optimistes pour cet hiver. Nous voyons des signes encourageants du côté des réservations dans les hôtels et les centres de ski.

Le mot vacancy est inscrit sur un panneau en bois.

Avant la pandémie, les chambres d'hôtel de Banff étaient réservées plusieurs mois à l'avance pour la période des Fêtes. Cette année, il reste quelques places, surtout pour le jour de l'An, mais les signes sont positifs pour une belle saison touristique hivernale, selon l'organisme Banff and Lake Louise Tourism.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Plusieurs chambres sont encore disponibles dans les hôtels, surtout pour le jour de l’An, selon Sophie Sharp, d'Arctos and Bird, le groupe qui gère l'hôtel Juniper et le café Wild Flour.

C’est inhabituel si l'on s'appuie sur les critères d'avant la pandémie, lorsque tout était réservé des mois à l’avance, mais les signes sont tout de même encourageants, dit-elle.

La basse saison a été plus achalandée qu’à la normale. Même le jour du Souvenir, qui est normalement tranquille, nous avons vu de bons chiffres dans tous nos commerces, surtout à l'hôtel Juniper, explique-t-elle.

« Ça nous donne confiance que ce sera une belle saison, pour nous, cet hiver. »

— Une citation de  Sophie Sharp, directrice du marketing, Arctos and Bird

L’hôtel Juniper, comme plusieurs autres, a modifié sa politique d’annulation pour attirer davantage une clientèle qui a peur de devoir annuler leur voyage à la dernière minute à cause d’une nouvelle vague de cas d’infection à la COVID-19.

Nos politiques sont normalement très contraignantes à cette époque de l’année. Les gens ont besoin d’un peu plus de flexibilité dans leur planification de voyage. Nous avons donc fait en sorte que ce soit un peu plus facile pour eux de prendre la décision de réserver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !