•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Barreau du Manitoba poursuit un avocat radié pour plus de 2 M$

Paul Hesse porte un veston.

Paul Hesse était un avocat spécialisé en droit de l'immigration. Un comité de discipline du Barreau du Manitoba l’a déclaré coupable de faute professionnelle en octobre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Société du Barreau du Manitoba poursuit pour plus de 2 millions de dollars Paul Hesse, un avocat radié de l’organisation. Elle souhaite récupérer l'argent qu’elle a versé aux clients ayant perdu des sommes après avoir fait des placements par l'intermédiaire de l’ex-avocat.

Grâce à une poursuite déposée le 17 novembre à la Cour du Banc de la Reine du Manitoba, le Barreau cherche à récupérer des sommes d’argent au nom de 15 clients qui ont fait affaire avec M. Hesse.

D’après les informations déposées en justice, les clients de l’ex-avocat ont déjà reçu du Barreau des paiements allant de 10 000 à 300 000 $, soit un total de plus de 2,3 millions de dollars. 

L’avocat du Barreau, William Gange, a déclaré à CBC que, d’après son expérience, des paiements de l’ampleur de ceux faits aux clients de M. Hesse sont relativement rares.

La conduite du défendeur était répréhensible, autoritaire, scandaleuse et flagrante. À ce titre, le demandeur a droit à l'octroi de dommages-intérêts punitifs , explique la Société du Barreau du Manitoba dans sa demande.

Paul Hesse était un avocat spécialisé en droit de l'immigration. Le 7 juin 2019, il a été renvoyé du cabinet Pitblado Law, à Winnipeg, après que la firme eut pris connaissance de ces allégations. 

Un comité de discipline du Barreau du Manitoba l’a déclaré coupable de faute professionnelle en octobre 2020. Selon la décision du comité, M. Hesse avait menti à plusieurs clients, principalement des candidats à l’immigration, ce qui avait causé une perte d'environ 6,5 millions de dollars pour ces derniers.

Il a menti, il a volé, il a agi dans son propre intérêt, il a donné de mauvais conseils et il a tiré avantage de son poste pour amener ses clients à lui prêter des millions de dollars, dont la plupart n'ont jamais été remboursés , dit le document du Barreau concernant sa radiation. 

Le comité de discipline a ajouté que la plupart des clients à qui M. Hesse aurait fait du tort étaient vulnérables, car ils ne maîtrisaient ni l’anglais ni le fonctionnement du système judiciaire canadien.

En août 2020, l'un des anciens clients de M. Hesse a intenté un recours collectif contre lui, alléguant qu'il avait escroqué des personnes qui espéraient immigrer au Canada. C'est l'une des nombreuses actions en justice que les clients ont intentées contre l’ex-avocat.

CBC n’a pas été en mesure de contacter M. Hesse au sujet de cette poursuite. En date du 26 novembre 2021, les allégations n’ont pas été prouvées en cour.

Avec les informations de Vera-Lynn Kubinec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !