•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : télétravail obligatoire à Sudbury, rassemblements limités à Sault-Sainte-Marie

Des employés travaillent dans leur bureau assis devant leur ordinateur.

Les Sudburois doivent retourner en télétravail lorsqu'il est possible de le faire.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

Santé publique Sudbury et districts (SPSD) impose des mesures plus strictes face à l’augmentation des cas de COVID-19 dans la région, surtout concernant les lieux de travail et les écoles. Santé publique Algoma et le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound ont aussi annoncé de nouvelles mesures.

La Dre Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts, oblige notamment les gens à travailler de leur domicile, sauf si leur présence sur place est requise.

« En raison de la présence du virus dans toutes les sphères de la communauté, notre réponse doit viser toutes ces sphères afin de réduire les déplacements et les interactions face à face. C’est la raison d’être des instructions de travail à distance. »

— Une citation de  Dre Penny Sutcliffe, médecin-hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts

La mesure ne concerne pas les services gouvernementaux, incluant les soins de santé.

Cette mesure entre en vigueur le lundi 29 novembre 2021, à minuit une.

Santé publique Sudbury recommande aussi de limiter les rassemblements en personne, sans nécessairement imposer davantage de restrictions à ce sujet.

Santé publique Sudbury et districts ajoute que : bien que les cas reliés aux écoles et à la propagation dans les ménages soient la cause des taux d’infections toujours élevés, des cas continuent d’être signalés chez les jeunes adultes, dans les rassemblements sociaux et dans les lieux de travail.

Les écoles doivent aussi appliquer certaines mesures :

  • Assemblées strictement virtuelles dans les écoles élémentaires et secondaires

  • Port du masque obligatoire pour les élèves à l’extérieur, si la distanciation physique ne peut être respectée

  • Maintien de la distanciation entre les cohortes à l’extérieur, autant que possible

  • Interruption des excursions scolaires exigeant un transport collectif et ne devant pas avoir lieu en plein air, pour les élèves de l’élémentaire et du secondaire

  • Limitation du nombre de visiteurs dans les écoles et respect strict des protocoles dans leur cas (par exemple, confirmation du dépistage des symptômes, port du masque et accès limité)

  • Confirmation quotidienne obligatoire du dépistage des symptômes

Ces mesures renforcées de santé et de sécurité seront directement transmises aux conseils scolaires et il faut les appliquer dès que possible et d’ici le 1er décembre 2021, au plus tard.

L’Organisme recommande aussi fortement que les enfants se fassent vacciner contre la COVID-19 dès que possible.

Selon un communiqué émis vendredi après-midi, les mesures appliquées le 8 novembre dernier ont freiné la croissance rapide des cas de COVID-19.

Cependant, les taux d’infections demeurent à un niveau inacceptable, selon Santé publique Sudbury et districts.

L’organisme souligne que Sudbury est parmi les trois régions les plus touchées en Ontario en ce moment.

Vendredi, Santé publique Sudbury et districts a signalé 43 cas et 29 guérisons.

Santé publique Algoma a aussi annoncé de nouvelles mesures, alors que la région a dépassé le cap des 1000 cas depuis le début de la pandémie.

Vendredi, Santé Publique Algoma a détecté 27 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire, dont 25 dans le secteur de Sault-Sainte-Marie, la plus grande communauté du district.

Le nombre de cas actifs grimpe à 274, alors que le bureau de santé a aussi ajouté 11 guérisons à son bilan.

Le bureau de santé impose une limite de 10 personnes pour les rassemblements intérieurs, et de 25 pour les rassemblements extérieurs.

Les activités parascolaires avec des contacts étroits sont suspendues pendant 28 jours.

Santé publique Algoma renforce aussi les exigences du port du masque et de distanciation physique, notamment pour les employés qui partage un espace de travail.

Il n'est pas permis de retirer son masque pour obtenir des services de soins personnels, incluant dans les salons de coiffure et de tatouage.

Une distanciation physique de 3 mètres est exigée dans les gyms et les centres sportifs. La pratique de sports d'équipe n'est pas permise sauf s'ils sont modifiés pour éviter les contacts.

Cette dernière mesure ne s'applique pas aux ligues et associations sportives professionnelles ou d'élite.

Une hausse significative à Thunder Bay

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay a enregistré 22 cas et 3 guérisons.

Il s'agit de la première fois que ce bureau de santé publique recense plus de 20 cas en une journée depuis le 4 juin 2021.

Contrôle accrue de la quarantaine dans la région de North Bay

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound (BSDNBPS) prend une mesure préventive en publiant un nouvel ordre de selon la section 22 de la Loi sur la protection et la promotion de la santé.

Cet ordre s'applique aux personnes qui ont tenus de s'isoler car ils ont reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19, celle qui présentent des symptômes de la maladie ainsi que les personnes non vaccinés qui ont été en contact étroit avec un cas confirmés.

Pour l'instant, la situation est plutôt stable dans le district de North Bay-Parry Sound, alors que le taux d'infection par 100 000 habitants est parmi les plus bas en Ontario.

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a signalé 2 nouveaux cas et 3 guérisons vendredi.

Le bureau de santé publique indique vouloir prévenir une hausse des cas pendant l'hiver, alors que certains districts sanitaires voisins, soit ceux de Sudbury, Timiskaming et Simcoe Muskoka, recense beaucoup de cas en ce moment.

Les tendances actuelles nous amènent à prévoir une augmentation significative des cas, et je veux donc être proactif, a déclaré dans un communiqué le Dr Jim Chirico, médecin hygiéniste de North Bay-Parry Sound.

Ailleurs dans le Nord, les Services de santé du Timiskaming fait état d'une première baisse des cas actifs depuis le 8 novembre.

Vendredi, le bureau de santé publique a fait état de 6 nouveaux cas de COVID-19 et de 11 guérisons.

De son côté, le Bureau de santé Porcupine recense 13 cas actifs, avec 5 nouveaux cas et 2 guérisons en 24 heures.

Finalement, le Bureau de santé du Nord-Ouest a détecté 3 cas dans le secteur de Dryden—Red Lake.

Le Nord de l'Ontario compte un total de 746 cas actifs. La région dépasse le cap des 700 cas actifs pour la première fois depuis le mois de mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !