•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun décès de baleine noire dans le golfe en 2021

Deux baleines vues du ciel.

Les baleines de l'Atlantique Nord arrivent dans le golfe au tout début du printemps au moment où la saison de pêche commence en Atlantique et au Québec. Dès qu'une baleine est aperçue, une zone de 2000 km2 devient inaccessible à la pêche durant 15 jours.

Photo : Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans souligne qu’il s’agit d’une deuxième année consécutive sans aucune mortalité recensée dans les eaux canadiennes.

Un seul empêtrement dans de l'équipement de pêche a aussi été signalé cette année, ce qui n’était pas arrivé depuis 2019.

Des tentatives pour dépêtrer l’animal, effectuées dans le cadre du Programme national d'intervention pour les mammifères marins du Canada, ont malheureusement échoué. Toutefois, la baleine, qui a été revue, a été en mesure de se débarrasser elle-même d'une partie de l'engin.

Afin d’éviter de tels incidents, un fonds de 20 millions de dollars, géré par Pêches et Océans Canada, permet d’aider les pêcheurs à adopter des engins sécuritaires pour les baleines. Le ministère demande que cette transition soit effectuée d’ici 2023.

Schéma de nouveaux engins de pêche, moins dangereux pour les baleines.

Différents projets de recherche sont en cours pour développer des engins de pêche qui seront moins dangereux pour les baleines noires.

Photo : Woods Hole Oceanographic Institution

Le MPO rapporte avoir repéré 120 baleines noires de l'Atlantique Nord dans les eaux canadiennes en 2021, ce qui représente environ le tiers de la population mondiale estimée. Ces observations sont similaires à celles de l’an dernier.

Au cours de la dernière saison, six avions ont effectué plus de 2800 heures de vol afin de documenter l’observation des baleines dans le golfe. Ce travail a été enrichi par les captations de planeurs sous-marins et de sept bouées Viking qui ont fourni des renseignements acoustiques sur l'emplacement des baleines en temps quasi réel.

Le golfe sous surveillance

Au total, une zone de 38 325 kilomètres carrés, soit une superficie presque sept fois plus grande que l'Île-du-Prince-Édouard, a été fermée à la pêche en 2021. Les fermetures peuvent être temporaires ou permanentes, selon les observations de baleines. Une zone de 26 764 kilomètres carrés a été fermée pour la saison.

Transports Canada a aussi mis en place des mesures pour éviter les collisions avec les navires.

Des restrictions de vitesse et une zone d'accès restreint, couvrant environ 72 000 kilomètres carrés, sont désormais imposées aux navires qui fréquentent le golfe.

Selon Transports Canada, 99,9 % des navires respectent ces mesures. Quelque 9470 mouvements de navires ont été surveillés dans les zones de gestion afin de parvenir à cette évaluation.

Par ailleurs, l'Administration nationale océanique et atmosphérique (NOOA) des États-Unis a souligné récemment que le premier baleineau de la saison a été aperçu par un biologiste en Caroline du Sud. Ce premier baleineau arrive cinq jours avant le début de la période de mise bas.

Selon des estimations récentes, il ne reste que 336 baleines noires de l'Atlantique Nord dans le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !