•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 50 % plus de cas dans le Grand Lévis en une semaine

32a19a54f6d5460fba880cceffc6ca78.

Le CISSS Chaudière-Appalaches

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

La région de Chaudière-Appalaches enregistre pour une deuxième semaine d'affilée plus de 350 nouveaux cas de COVID-19. La santé publique note une augmentation marquée dans le Grand Lévis, où les infections ont bondi de 50 % en une semaine.

Nos groupes d’âge les plus touchés, c’est les 19 ans et moins, notamment les 0 à 9 ans. Donc, vraiment, ce sont les écoles primaires qui sont les plus touchées dans la région , explique la directrice régionale de santé publique, Liliana Romero.

La Dre Romero assise à son bureau.

Liliana Romero est directrice de santé publique de Chaudière-Appalaches.

Photo : CISSS de Chaudière-Appalaches

« Il y a plusieurs cas actifs en ce moment et il y a une tendance à l’augmentation. Je m’attends à ce que ça continue de progresser. »

— Une citation de  La Dre Liliana Romero, directrice de santé publique au CISSS Chaudière-Appalaches

Au 3e rang des régions les plus affectées

La région de Chaudière-Appalaches se trouve au 3e rang des régions les plus touchées au Québec, après le Nunavik et l’Estrie, avec 17 cas recensés pour 100 000 habitants au cours des 5 derniers jours. C'est quatre fois plus que dans la Capitale-Nationale pour la même période.

Afin d'éviter une propagation accrue en Chaudière-Appalaches, la Dre Romero invite la population à appliquer diligemment les consignes de base, soit de s’isoler et de subir un test de dépistage en cas de symptômes.

« Ce sont les gestes de base qui de plus en plus doivent être ancrés dans notre société parce que le virus, on ne va pas l’arrêter. Ça va continuer à circuler. »

— Une citation de  La Dre Liliana Romero, directrice de santé publique au CISSS Chaudière-Appalaches

La directrice de santé publique espère que la vaccination qui débute pour les 5-11 ans permettra d’améliorer la couverture vaccinale dans la région. Pour l’instant, tout près de 10 000 plages de rendez-vous ont été réservées par les parents, soit l’équivalent de 28 % des enfants de la région.

Dans la Capitale-Nationale, 21 000 enfants ont déjà un rendez-vous, soit 38 % des enfants de la région. Depuis le début de la campagne de vaccination, 1100 enfants de 5 à 11 ans ont déjà reçu une première dose.

Avec la collaboration de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !