•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa : les premiers autobus électriques en service dès janvier

Un autobus électrique.

Les autobus d'OC Transpo ne produiront aucune émission d'ici 2036.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

OC Transpo a dévoilé sa première flotte d’autobus électriques vendredi. Les 4 véhicules d'environ 12 m (40 pi) de long chacun seront mis en service dès janvier 2022.

Ça, c’est l’avenir pour les autobus d’Ottawa! s’est exclamé le maire Jim Watson aux côtés du conseiller Allan Hubley, président de la Commission du transport en commun, et de Bryce Conrad, président et chef de la direction d’Hydro Ottawa.

Tous trois étaient réunis au garage Saint-Laurent d’OC Transpo en avant-midi afin d’en faire l’annonce en compagnie de la directrice générale d’OC Transpo, Renée Amilcar.

Actuellement, on termine la formation et les tests pour être sûrs que tout va bien et ensuite on sera en mesure de recevoir les usagers, en janvier, a indiqué la directrice générale.

« Je pense que c’est un beau geste que OC Transpo fait pour l’environnement. »

— Une citation de  Renée Amilcar, directrice générale d’OC Transpo
Un autobus dans un garage.

Le maire Jim Watson dévoile les premiers autobus électriques d'OC Transpo.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Le garage Saint-Laurent a d’ailleurs été modifié afin d’accueillir quatre bornes de recharge, qui ont été installées par Envari Energy Solutions, une filiale d’Hydro Ottawa.

Zéro émission d'ici 2036

Ces quatre autobus électriques sont les premiers de 450 autobus qui sont attendus d’ici 2027 et qui viendront remplacer les autobus au diesel. D’ailleurs, 74 autres autobus devraient être ajoutés d’ici 2023.

On va avoir des autobus hybrides, diesel et électriques, précise Mme Amilcar, avec comme objectif de rendre la flotte 100 % électrique d’ici 2036.

Par ailleurs, les autobus électriques devraient faire diminuer les coûts d’exploitation, ainsi que les coûts de carburants en plus de diminuer la pollution sonore sur les routes.

Toutefois, les autobus électriques vont conserver une petite réserve de carburant afin de chauffer les véhicules en hiver, mais cette quantité est minime, selon Renée Amilcar.

Un autobus dans un garage.

Un autobus électrique d'OC Transpo.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Les coûts de renouvellement de la flotte d’autobus ne devraient pas être refilés aux usagers, assure OC Transpo, qui dit vouloir tirer profit de prêts et de subventions gouvernementales pour régler la note.

Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !