•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énergie renouvelable : les premiers ministres demandent 5 G$ à Ottawa

Cinq pylônes sur le flanc d'une colline enneigée.

Les premiers ministres de l'Atlantique demandent au moins 5 milliards de dollars du gouvernement fédéral pour la transition de la région à l'énergie verte. Ci-dessus : des pylônes électriques à proximité de la centrale hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

Radio-Canada

Le Conseil des premiers ministres de l'Atlantique demande au gouvernement fédéral d’investir au moins 5 milliards de dollars pour aider la région à réaliser le projet de la boucle de l’Atlantique et cesser graduellement de produire de l’énergie avec du charbon.

Cette demande est exprimée dans une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau et datée du 25 octobre 2021. La lettre, qui porte l'en-tête du Conseil des premiers ministres de l'Atlantique, est signée par le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, et par le président-directeur général de la société Énergie NB, Keith Cronkhite. Les premiers ministres des trois autres provinces de l'Atlantique et les dirigeants de leur société d’énergie respective sont en copie.

Les signataires de la lettre soulignent que les quatre provinces sont fermement engagées envers le projet de la boucle de l’Atlantique, la croissance de la production d’énergie renouvelable et l’élimination graduelle du charbon d’ici 2030.

Le projet de boucle de l’Atlantique a pour but d’améliorer la transmission de l’énergie renouvelable dans la région et d’éliminer graduellement l’emploi du charbon.

Le Conseil des premiers ministres, qui se base sur une étude du gouvernement fédéral, affirme dans sa lettre que la population du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse héritera de 75 % des coûts de l’élimination graduelle du charbon au Canada comme source de production d’électricité. C’est pourquoi ces deux provinces estiment avoir besoin d’une aide du fédéral d’au moins 5 milliards de dollars.

Ce financement, explique le Conseil des premiers ministres, appuierait l’amélioration des infrastructures d'interconnexion entre les réseaux électriques du Nouveau-Brunswick, du Québec, de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse.

De meilleures infrastructures d'interconnexion appuieraient à leur tour la production et l’offre d’énergie renouvelable en Atlantique, selon les premiers ministres.

Les signataires de la lettre ajoutent que l’aide financière du gouvernement fédéral est aussi nécessaire pour réaliser des projets de nouvelle technologie d’énergie propre, comme celui des petits réacteurs modulaires.

Le Conseil des premiers ministres estime que la transition vers l’énergie renouvelable va créer des dizaines de milliers d’emplois dans le domaine de la construction en Atlantique et que l’appui financier d’Ottawa est crucial pour réaliser tous ces projets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !