•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des graffitis antivaccins peints sur les murs de sept écoles de Granby

Un homme masqué est filmé par une caméra de surveillance.

Le suspect a été capté par une caméra de surveillance alors qu’il réalisait des graffitis. Il est recherché par le Service de police de Granby.

Photo : Gracieuseté du Service de police de Granby

Radio-Canada

Les directions de sept écoles primaires ont informé les autorités, vendredi matin, que des graffitis antivaccins avaient été peints sur leur établissement scolaire au cours de la nuit.

On parle de graffitis antivaccins, explique Marc Farand, porte-parole du Service de police de la Ville de Granby.

Les policiers ont tenté de récupérer des éléments de preuve dans le but de retrouver l'auteur des méfaits. Ils auraient été réalisés par le même individu selon Marc Farand, puisqu'ils sont similaires. D'une école à une autre, c'est la même signature.

Un suspect a été capté par une caméra de surveillance alors qu'il commettait le méfait, indique le Service de police de Granby. L'homme recherché est âgé de 20 à 40 ans, est droitier et portait des vêtements foncés.

Les graffitis, qui ont été rapidement effacés, affichaient les messages C'est à nous de les protéger, pas à eux, Pourquoi les vacciner?, ou encore, Plus de risques que de bénéfices.

Je suis d'accord avec la liberté d'expression, mais pas dans un contexte scolaire comme ça, déplore Eric Racine, directeur général du Centre de services scolaire du Val-des-Cerfs.

« C'est avec tristesse et un peu de colère. Je trouve cela déplorable que les enfants soient mêlés à des débats de société comme ça. Ce sont des discussions d'adultes, de santé publique. »

— Une citation de  Eric Racine, directeur général du Centre de services scolaire du Val-des-Cerfs

Les écoles touchées sont celles des Bâtisseurs, Sainte-Famille, Eurêka, Ave Maria, Saint-Bernard, l'Assomption et une école de la Commission scolaire Eastern Townships, Parkview.

Eric Racine affirme que des mesures ont été prises pour sécuriser rapidement les lieux et rassurer les élèves. Une lettre sera envoyée aux parents pour expliquer la situation, souligne-t-il.

Le Service de police de la Ville de Granby invite toute personne ayant des informations à communiquer avec lui et affirme que l'enquête se poursuit.

Avec les informations de Marie-Hélène Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !