•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’armée ira prêter main-forte à Terre-Neuve

Vue du ciel de l'autoroute Transcanadienne coupée par les eaux.

Vue du ciel de l'autoroute Transcanadienne coupée par les eaux de pluie lors de la tempête de mercredi.

Photo : CBC/Troy Turner

Radio-Canada

Le ministre de la Protection civile, Bill Blair, annonce que les Forces armées iront prêter main-forte aux résidents de la région de Port aux Basques, à Terre-Neuve, isolés depuis le passage d'une importante tempête de pluie cette semaine.

Dans un message publié sur Twitter, le ministre indique qu'Ottawa a approuvé une demande d'assistance de Terre-Neuve-et-Labrador.

Il ajoute que le personnel des Forces armées fournira soutien aérien pour faciliter les évacuations et aider au maintien des chaînes d'approvisionnement dans la province.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador Andrew Furey a remercié le gouvernement fédéral pour son aide, mais on ignore encore quand les premières équipes seront sur place.

Les denrées se font rares

Le ministre de l’Énergie et député local Andrew Parsons a expliqué dans une publication Facebook jeudi soir qu’il commençait à y avoir une pénurie d’essence. Il a exhorté la population à faire preuve de patience puisque des livraisons sont prévues pour vendredi par le traversier de Marine Atlantique.

Il a indiqué que c’est aussi le cas de certains produits alimentaires et a demandé à ses concitoyens de ne pas accumuler de denrées.

« Nous pouvons passer au travers de tout ça, mais s’il vous plaît, soyez raisonnables. »

— Une citation de  Andrew Parsons, député de Burgeo-La Poile

Le maire de la municipalité de Channel-Port aux Basques Brian Button admet que les besoins d'essence commencent à se faire sentir, puisque plusieurs citoyens se sont rués pour faire le plein.

Je ne sais pas pourquoi puisque les gens ne peuvent aller nulle part!, se demande-t-il.

Le maire souligne que des employés de l'hôpital et d'autres services essentiels ainsi que les machineries de construction ont toutefois besoin d'essence.

Le premier ministre Andrew Furey a déclaré jeudi que les autorités étaient prêtes à faire face aux perturbations potentielles en faisant venir des produits par avion si nécessaire. Les denrées alimentaires et les produits pharmaceutiques figurent parmi les priorités absolues, selon le premier ministre.

Les traversées de Marine Atlantique ont repris jeudi entre Port aux Basques et North Sydney. L’entreprise a exceptionnellement rétabli sa liaison entre le Cap-Breton et Argentia.

Les résidents décidés à attendre

Les files d'attente étaient plus longues que d’habitude à l’épicerie de Channel–Port aux Basques jeudi.

Une dame sort de l'épicerie.

Certains produits n'étaient pas disponibles jeudi à cette épicerie de Channel–Port aux Basques.

Photo : Radio-Canada

Cathy Findlay est une travailleuse en soutien à domicile. Elle a voulu s’assurer que son client ait assez de nourriture pour quelques jours.

Au cours des prochains jours, on va voir plus de monde faire des provisions. [...] J’ai bon espoir qu’on va passer au travers des semaines qui s'en viennent, a-t-elle dit, la gorge nouée.

Steve Lefrense a déjà travaillé pour Marine Atlantique et sait que cette entreprise a un plan d'urgence. Il devait faire quelques courses à l’épicerie jeudi, mais il a dit ne pas être inquiet.

Ce n'est pas notre première tempête. On était prêts à faire face à des pannes d'électricité, donc je pense que les gens ont fait des provisions, a-t-il fait remarquer.

Marlene Renouf comprend que les travaux seront longs. Elle a voulu acheter des œufs et du lait, mais il n’en restait plus.

J'ai fait l'épicerie parce que j'ai peur que ce soit comme pendant la COVID : les gens vont stocker de la nourriture, a-t-elle expliqué.

De longs travaux

L’autoroute Transcanadienne est toujours inaccessible dans la région de Port aux Basques.

Les travaux de réparation ont débuté, mais l'ouverture d'une voie de circulation pourrait prendre une semaine, voire plus.

Le ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, Dominic LeBlanc, a indiqué dans une déclaration écrite que le gouvernement fédéral était prêt à aider Terre-Neuve-et-Labrador.

Nos gouvernements respectifs seront en contact étroit au cours des prochains jours et des prochaines semaines afin de déterminer les besoins précis de la province. Nous serons là pour aider les gens de Terre-Neuve-et-Labrador à se relever de cette crise le plus rapidement possible, a fait savoir dans un courriel le porte-parole du ministre, Jean-Sébastien Comeau.

Par ailleurs, la province a mis sur pied une ligne téléphonique d'aide pour les citoyens qui en ont besoin. Pour les questions qui ne sont pas d'ordre médical, il est possible de contacter le 1 833 885-0385. Pour les urgences et les questions d'ordre médical, il est préférable de contacter le 911 ou d'appeler à la régie de la santé de l'Ouest au 1 833 784-6802.

Avec des informations de Patrick Butler, de Maude Montembault, d'Héloïse Rodriguez-Qizilbash et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !