•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital de Sault-Sainte-Marie licencie 13 employés non vaccinés contre la COVID-19

Un panneau devant l'Hôpital de Sault-Sainte-Marie.

L'Hôpital de Sault-Sainte-Marie affirme être en mesure de pallier la perte de 13 employés par le recrutement et un plan d'urgence.

Photo : Hôpital de Sault-Sainte-Marie

Radio-Canada

En date du 23 novembre, quatre infirmières autorisées, quatre infirmières auxiliaires et cinq employés de soutien ont perdu leur emploi à l’Hôpital de Sault-Sainte-Marie, car ils n’avaient pas reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19.

Dans un communiqué, l’Hôpital indique que jusqu’à 70 employés auraient potentiellement pu être renvoyés, mais que les efforts de l’administration ont permis de réduire le nombre à 13. Nous sommes en mesure de gérer les répercussions grâce à nos plans d'urgence et à nos efforts de recrutement.

Selon la politique de vaccination annoncée plus tôt cet automne, tous les employés doivent avoir reçu deux doses de vaccin d’ici le 20 décembre. Ils avaient jusqu’au 22 novembre pour obtenir leur première dose.

Les nouveaux employés, les étudiants et les bénévoles, eux, doivent être complètement vaccinés depuis le 7 septembre pour accéder à l’hôpital.

Santé publique Algoma, qui sert la région de Sault-Sainte-Marie, a signalé 29 cas nouveaux cas de COVID-19 jeudi.

Ce bureau de santé fait aussi état de 26 guérisons et de 2 hospitalisations de moins.

Beaucoup de cas à Sudbury et au Timiskaming

Santé publique Sudbury et districts a signalé 47 nouveaux cas de COVID-19 lors de sa mise à jour quotidienne, ainsi que 23 guérisons.

Le nombre de cas actifs dans la région de Sudbury dépasse ce qui est observé dans le district d’Algoma.

Le nombre moyen de cas par 100 000 habitants depuis une semaine demeure toutefois plus élevé dans la région de Sault-Sainte-Marie et dans le district de Timiskaming.

Les Services de santé du Timiskaming ont recensé 18 nouveaux cas et 11 guérisons, pour un total de 75 cas actifs.

Dès vendredi, les adolescents du district de Timiskaming devront fournir une preuve de vaccination pour accéder à un bâtiment pour y pratiquer un sport.

Il s'agit d'une des mesures annoncées plus tôt cette semaine par les Services de santé du Timiskaming pour freiner la propagation du virus.

Hausse des cas dans la région de Thunder Bay

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay observe une tendance à la hausse, avec 49 nouveaux cas de COVID-19 depuis une semaine, dont 12 qui ont été recensés mardi.

Le taux d’infection dans le district de Thunder Bay demeure pour l’instant plus faible que la moyenne nord-ontarienne.

Le Bureau de santé Porcupine et le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound n’ont pas signalé de nouveaux cas jeudi.

Le Bureau de santé du Nord-Ouest a fait état d'une nouvelle infection, dans le secteur de Sioux Lookout.

La vaccination s’est par ailleurs un peu accélérée depuis quelques semaines dans plusieurs secteurs du Nord de l’Ontario, avant même le début de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

Santé publique Algoma et le Bureau de santé du Nord-Ouest indiquent tous les deux qu'au moins 90 % des personnes de 12 ans et plus sur leur territoire respectif ont reçu moins une dose de vaccin contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !