•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une nouvelle convention collective à l’usine Sappi de Matane

Les imposants bâtiments et cheminées de l'usine vu du terrain adjacent.

L'usine Sappi, anciennement Tembec, à Matane

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Une grève est évitée à l'usine Sappi de Matane. La centaine de travailleurs membres du syndicat Unifor a voté à 82 % une entente de principe intervenue dimanche avec l’employeur.

Les principaux gains concernent la bonification du régime de retraite pour un certain nombre d’employés et des augmentations de salaire de 13 % à 15 % sur 4 ans, à partir du 31 octobre 2020.

Martin Dugas, représentant Unifor pour l’Est-du-Québec, se réjouit de l’issue de ces négociations.

Les travailleurs sont très contents, dit-il. Ces gains nous confirment que l’usine a un bel avenir à Matane.

L'usine fonctionne à plein régime.

L'usine SAPPI de Matane exporte en Europe et en Asie.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les membres du syndicat Unifor avaient voté à 98 % pour la tenue d'une grève au début du mois d'octobre.

L’ancienne usine Tembec avait été achetée par Rayonier puis revendue à la compagnie sud-africaine Sappi, il y a un an.

« Depuis que Sappi a fait l'acquisition de l'usine de Matane, les carnets de commandes sont remplis et les perspectives sont excellentes dans ce domaine. »

— Une citation de  Martin Dugas, représentant Unifor pour l’Est-du-Québec

Les pâtes et papiers sont un secteur en mouvance, en train de se redéfinir, souligne-t-il. Plusieurs usines de papier journal ont fermé mais le domaine des pâtes est prometteur. Avec l'essor de l'achat en ligne, entre autres, les produits d’emballage sont très en demande.

Montagne de copeaux à l'usine Sappi de Matane.

Montagne de copeaux à l'usine Sappi de Matane

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

L’usine produit approximativement 270 000 tonnes de pâte à haut rendement à base de feuillus par année. Cette pâte sert principalement à faire du carton d’emballage, des papiers-mouchoirs ainsi que des feuilles destinés à l’impression et à l’écriture.

M. Dugas indique que la pâte à haut rendement produite à Matane peut être utilisée dans d’autres procédés. L’usine de Matane est à la fine pointe de la technologie, rappelle-t-il. Beaucoup d’investissements ont été faits dans les dernières années, donc c’est de bon augure pour nous.

Avec le personnel non syndiqué, l’usine emploie de 135 à 140 personnes à Matane. C’est l'un des plus importants employeurs privés de la ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !