•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pauvreté infantile au Canada : la Saskatchewan dépasse la moyenne du pays

Un enfant triste dans l'entrée d'une maison.

Plus d'un quart d'enfants vivent dans la pauvreté depuis les 11 dernières années en Saskatchewan.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un rapport de l'Université de Regina indique que le taux de pauvreté infantile de la Saskatchewan dépasse la moyenne canadienne.

Le rapport, intitulé Saskatchewan Child and Family Poverty Report 2021, fait état d'un taux de pauvreté infantile de 26,1 %, tandis que la moyenne canadienne se situe à 17,7%.

En outre, le document indique que plus du quart des enfants de la province vivent dans la pauvreté depuis les 11 dernières années en Saskatchewan.

Le professeur associé à la Faculté de travail social de l'Université de Regina et auteur du rapport, le Dr Miguel Sanchez, mentionne que plus de 99 % de ces enfants vivent dans un foyer monoparental. Dans 95 % des cas, le parent est une femme.

Cette situation entraîne des conséquences qui se manifestent dès l'âge de trois ans pour les enfants affectés, notamment par des retards d'apprentissage.

Par ailleurs, les personnes touchées par la pauvreté infantile ont une espérance de vie réduite de 8 ans par rapport à la moyenne.

Pour lutter contre cette pauvreté, la protectrice des enfants de la Saskatchewan, Lisa Broda, affirme qu'il faut élaborer des objectifs et des indicateurs précis, fondés sur les droits de l'enfant.

Pour le Dr Sanchez, l'aide gouvernementale est en cause. Elle ne correspond pas aux besoins réels. Les familles reçoivent 860 dollars par mois. Or le seuil de pauvreté est fixé à un peu moins de 23 000 dollars de revenus annuels. Le Dr Sanchez reconnaît néanmoins que sans cette aide, le taux de pauvreté grimperait à plus de 39 %.

De son côté, le directeur général de la gestion stratégique au ministère des Services sociaux, David Loewen affirme que la pauvreté a chuté de 20 % au cours des 30 dernières années.

Depuis 2007, nous avons augmenté de plus de 285 millions, ou 92 % les programmes qui soutiennent les individus à faible revenu, indique M Loewen dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Il mentionne également qu'un travail a été accompli en partenariat avec les organisations communautaires.

Avec les informations Bryanna Frankel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !