•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une équipe de Rimouski améliore l’efficacité du déneigement dans l’Est-du-Québec

Opération déneigement tôt mercredi matin à Rimouski

Les équipes de déneigement sont prêtes pour la première bordée de neige. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De la neige est attendue dans les prochains jours dans l'Est-du-Québec et les équipes chargées d'assurer le déneigement et la sécurité routière s'y préparent. Au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, les équipes du ministère des Transports peuvent compter sur l'appui d'un centre de coordination en viabilité hivernale, basé à Rimouski, qui facilite les opérations de déneigement depuis quatre ans maintenant.

Au plus fort de l'hiver, les employés du centre de coordination emploient une panoplie d'outils pour aider à planifier les opérations d'entretien sur les routes provinciales du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, 24 heures sur 24.

Une journée de neige, ça ressemble à beaucoup d'appels qui rentrent parce que les citoyens, ça se plaint souvent des conditions routières... les policiers qui vont demander des déglaçages. On suit nos stations météo, indique Vital Fortin, un technicien en travaux publics.

« Des fois, c'est cacophonique, je vous dirais.  »

— Une citation de  Francis Malenfant, coordonnateur du Centre de coordination en viabilité hivernale Bas-Saint-Laurent, Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Les équipes terrain n'attendent pas après nous. Elles sont en opération, elles font ce qu'elles ont à faire. Nous, on est un peu un rempart supplémentaire. On va leur acheminer de l'info, soutient le coordonnateur du centre, Francis Malenfant.

Des équipements de communication et des écrans sur lesquels des cartes sont affichées.

Les travailleurs du centre disposent de nombreux outils grâce auxquels ils aident les équipes de déneigement qui sont déployées sur le terrain.

Photo : Radio-Canada

Grâce à différents outils de prévision météorologique, de caméras et de GPS installés sur les camions de déneigement, l'équipe du centre tente d'anticiper les conditions routières, pour mieux orienter les décisions prises sur le terrain quant aux opérations de déneigement, de déglaçage ou de fermetures de routes.

« On va, par exemple, dire aux gens de Rimouski [que] la neige est rendue à Rivière-du-Loup. »

— Une citation de  Francis Malenfant, coordonnateur du Centre de coordination en viabilité hivernale Bas-Saint-Laurent, Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Ça va aider aussi à répondre à des plaintes de déneigement, à indiquer si un camion vient de passer, indique aussi M. Malenfant.

Des services sur un territoire de plus en plus vaste

Des services semblables existent aussi ailleurs au Québec, mais le fonctionnement du centre de Rimouski est unique.

On a développé ça parce qu'on avait une réalité régionale. C'est une formule qu'on a développée pour venir soutenir nos chefs des opérations et nos chefs d'équipe, précise-t-il.

Le centre poursuit sa croissance, après quatre années de services.

À ses débuts, il ne pouvait compter que sur huit caméras pour l'ensemble du territoire. Il y en a maintenant une quarantaine d'installée à des endroits stratégiques sur les routes du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Depuis l'an dernier, certains services sont aussi offerts pour aider les équipes terrain de la Côte-Nord et du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

D'après un reportage de Michaële Perron-Langlais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !