•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« NFT » sacré mot de l’année par le dictionnaire Collins

Illustration montrant des œuvres numériques authentifiées en NFT.

La popularité de l'abréviation « NFT » a explosé en 2021.

Photo : getty images/istockphoto / invincible_bulldog

Radio-Canada

Crypto, métavers, jeton non fongible (NFT)... La technologie occupe une place de choix dans la liste des 10 mots de l’année 2021 du dictionnaire anglais Collins. Voici les termes retenus.

Selon les estimations de Collins, un pionnier britannique de l'industrie du dictionnaire, l’usage de l’abréviation NFT, pour Non-fungible token, ou jeton non fongible en français, a augmenté de plus de 11 000 % cette année.

Les NFT sont des certificats d’authenticité uniques qui permettent d’affirmer que vous possédez la version originale d’un objet numérique, comme on le fait avec des œuvres d’art, par exemple.

Ces derniers mois, de nombreux mèmes ont été vendus de cette manière aux enchères, dont Nyan Cat, Bad Luck Bryan, Disaster Girl et Charlie Bit My Finger. Le premier gazouillis de Jack Dorsey et le code source du web de Tim Berners-Lee ont reçu le même traitement.

Une petite fille regarde l'objectif de la caméra avec un air coquin alors qu'un feu ravage une maison derrière elle.

La fillette du mème Disaster Girl, Zoë Roth, a maintenant 21 ans.

Photo : Dave Roth

La transaction la plus importante s’élève à 88,5 millions de dollars pour l'œuvre numérique Everyday: the First 5.000 Days de l’artiste Beeple, adjugée par la maison d’enchères Christie’s en février dernier.

Selon Alex Beecroft, le directeur général de Collins, une abréviation qui reçoit autant d’attention n’est pas chose courante.

Il reste à déterminer si les NFT auront une influence durable, mais leur présence soudaine dans les conversations du monde entier fait indéniablement de NFT le mot de l'année, a-t-il ajouté en entrevue à la BBC.

De la techno à l’environnement

Le mot métavers a également été retenu dans la liste de Collins. Créé à partir des mots méta et univers, il signifie une sorte de monde parallèle en réalité virtuelle ou augmentée qui devrait permettre de multiplier les interactions humaines en les libérant des contraintes physiques.

Les montagnes russes boursières liées aux cryptomonnaies en 2021, du bitcoin au dogecoin, ont valu une place au diminutif crypto dans cette liste.

La pandémie qui frappe depuis près de deux ans se reflète inévitablement dans les 10 mots de l’année, avec des termes comme double-vaxxed, pour désigner les personnes doublement vaccinées, et hybrid working, pour désigner le modèle de travail hybride, c'est-à-dire le temps de travail partagé entre le bureau et la maison. C’est aussi un clin d'œil au mot de l’année 2020, lockdown confinement dans la langue de Molière.

Les bouleversements climatiques sont aussi du palmarès, notamment avec les mots climate anxiety, que l’on peut traduire en français par écoanxiété.

Collins sélectionne ses mots gagnants à partir d’une base de données analytique, appelée Collins Corpus, qui contient quelque 4,5 milliards de mots. Rendez-vous sur le site web de Collins  (Nouvelle fenêtre)pour la liste complète des mots de l’année 2021.

Avec les informations de BBC, et Mashable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !