•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour dans les rues pour la Guignolée des médias

Un automobiliste donne de l'argent à un bénévole dans le cadre de la guignolée des médias.

Un employé de Radio-Canada récolte des dons lors de la guignolée des médias à Montreal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Guignolée des médias effectue, cette année, un retour dans les rues du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La collecte, qui se tiendra le 2 décembre, est coprésidé par la présidente-directrice générale du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Labbé, et Monseigneur René Guay.

Les dons récoltés seront remis aux sept soupes populaires de la région et à Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean. La collecte qui s’était déroulée entièrement en ligne, l’an dernier, avait permis d’amasser 275 000 dollars.

Un certain retour à la normale s'observe, cette année, alors que les bénévoles pourront de nouveau amasser des dons au coin des rues. Une soixantaine de points de collecte sont prévus pour l'ensemble du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il sera également possible de faire des dons en ligne ou de donner 10 $ textant NOEL au 20222.

Des dignitaires assis à une table devant quelques membres du public lors d'une conférence de presse.

Les détails de la portion régionale de la Guignolée des médias ont été dévoilés en conférence de presse jeudi.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

La coprésidente, Julie Labbé, sera elle-même dans les rues le jour de la cueillette. L’événement revêt une signification particulière pour sa famille.Ça fait partie de mes traditions familiales, raconte-t-elle. J'étais toute jeune et on m'a rapidement impliquée, mes parents, à aller porter des denrées non périssables, à soutenir des familles dans le besoin.

On est en train de constituer des équipes partout sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean aussi. Dans nos cafétérias, à partir du 1er décembre prochain, nos 11 000 employés pourront amener des dons non périssables, indique la présidente-directrice générale du CIUSSS.

Des besoins importants

La demande pour de l'aide alimentaire a augmenté au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les récoltes de la Guignolée des médias peuvent combler, une partie, des besoins.

C'est un signe et un rappel à tous nos gouvernements à toute notre société qu'il y a un manque dans notre société pour venir en aide aux personnes dans le besoin. Les programmes gouvernementaux, que ce soit fédéral ou provincial ne sont pas toujours ajustés aux besoins , témoigne le fondateur et président de la Soupière de Jonquière, Émilien Dumais.

En 2019, près de 2000 personnes avaient bénéficié de l'aide alimentaire dans la région. Deux ans plus tard, presque 860 adultes et enfants de plus avaient faim.

Ce n'est pas juste des gens sur l'aide sociale qui ont besoin de la soupe populaire. Des fois, ce sont des familles monoparentales ou qui ont un revenu peut-être un peu plus vulnérable, il arrive un pépin, la voiture brise. Il faut que ces gens-là continuent d'aller travailler, payent les factures. Il arrive des fois dans le budget qu'il y a un trou qui se crée et il faut aider ces familles-là, explique la présidente de la Grande guignolée des médias Saguenay-Lac-Saint-Jean, Josée Lemay.

Avec les informations de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !