•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Routes et ponts submergés, des communautés isolées au Cap-Breton

Certains résidents sont complètement isolés et ne peuvent pas communiquer avec les services d'urgence.

Des morceaux d'asphalte et des roches.

Une route endommagée par les intempéries des jours précédents dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, le 25 novembre 2021.

Photo : CBC / Craig Paisley

Radio-Canada

Au Cap-Breton, on s’affaire jeudi à réparer des routes et des ponts submergés et abîmés par la tempête survenue plus tôt cette semaine. À Ingonish, Tarbotvale et White Point, des communautés se retrouvent isolées par les lourds dommages aux infrastructures.

Mercredi, certains secteurs de l’île ont reçu plus de 200 mm de pluie. Ingonish River a été arrosé de 290 mm de pluie.

Si de nombreux résidents ne peuvent rejoindre d’autres secteurs sans faire de longs détours pour éviter les routes fermées ou impraticables, la communauté de Tarbotvale est quant à elle complètement coupée des autres.

Un torrent d'eau coupe en deux une route lourdement endommagée.

La route Oregon endommagée par les intempéries, le 25 novembre 2021 à Tarbotvale, dans le comté de Victoria au Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Ministère des Travaux publics de la Nouvelle-Écosse

Les eaux de pluie ont emporté un pont de 30 mètres en acier et, avec lui, les lignes de transmission qui connectent Tarbotvale au réseau téléphonique et à Internet.

Puisqu’il n’y a pas de signal cellulaire à cet endroit, les services d’urgence ne peuvent pas communiquer avec les résidents.

Lyle Donavan, le coordinateur du bureau de gestion des urgences pour le comté de Victoria, explique qu’il y a toujours un torrent dont le courant est trop fort pour permettre à ses équipes de traverser l’endroit où se trouvait le pont afin d’entrer en contact avec les citoyens.

Des voisins ont établi un contact visuel avec eux, dit Lyle Donavan. Ils les ont vus à l’extérieur, ils semblent OK.

Un garde-fou en métal suspendu au-dessus d'une route ouverte en deux, coupée par un torrent d'eau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une route endommagée par les intempéries des jours précédents près d'Ingonish, au Cap-Breton en Nouvelle-Écosse, le 25 novembre 2021.

Photo : CBC / Craig Paisley

À Ingonish, les résidents ne peuvent pas se rendre à l’hôpital Buchanan, situé à Neils Harbour, ou à la pharmacie locale sans emprunter une route qui les oblige à conduire pendant trois heures. Les voies d’accès habituelles, dont un pont, sont impraticables.

Larry Dauphinee, le préfet adjoint du comté de Victoria, a souligné l’entraide qui se manifeste dans les communautés. Il cite notamment la pharmacie de Neils Harbour, où on fait des heures supplémentaires pour relayer des ordonnances à des pharmacies situées de l’autre côté des routes impraticables.

À White Point, des citoyens ont installé des cordes au-dessus d’une route endommagée pour transporter des glacières remplies de denrées.

Lyle Donavan, du bureau de gestion des urgences pour le comté de Victoria, a mentionné jeudi matin que ses équipes essayaient de rejoindre les sinistrés le plus rapidement et le plus sécuritairement possible.

Avant que les travaux de réparation ne puissent commencer, il fallait jeudi évaluer tous les dégâts, a-t-il précisé.

Trois personnes et un chien sur une route endommagée où on voit de grands trous et beaucoup de débris.

Près de North River Bridge, des résidents du comté de Victoria, au Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, examinent le 25 novembre 2021 les dommages causés par les pluies diluviennes des jours précédents.

Photo : La Presse canadienne / Ministère des Travaux publics de la Nouvelle-Écosse

Jamie Chisholm, le directeur du district est du ministère des Transports de la Nouvelle-Écosse, avait mentionné que de 30 à 40 routes étaient inondées mercredi. À mesure que les eaux de pluie reculent, ce nombre diminue, dit-il maintenant.

Plusieurs ponts du comté de Victoria sont complètement détruits. Jamie Chisholm a déclaré que c’était pire que tout ce qu’il avait vu jusque-là dans le cadre de son travail.

Des équipes, réparties en deux quarts de travail, travaillent jour et nuit pour effectuer les réparations qui semblent les plus faciles à faire pour le moment et permettre le passage sur certaines routes, explique-t-il. Notre priorité est l’accès aux gens qui ne peuvent entrer ou sortir.

Des citoyens dans une barque dans une rue inondée.

Des gens dans une chaloupe au milieu d'une rue inondée à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, le 23 novembre 2021.

Photo : Photo fournie par Sean Cameron via Reuters

Aide fédérale à venir

Selon les premières estimations, la tempête a fait pour au moins 7 millions de dollars de dommages, a dit le premier ministre néo-écossais Tim Houston.

Cela dépasse largement le seuil minimal établi par le gouvernement fédéral pour accorder aux provinces une aide financière en cas de catastrophe, a souligné M. Houston.

Il pleuvait toujours jeudi dans certains secteurs du Cap-Breton, où une vingtaine de millimètres de pluie était prévus.

Une route endommagée qui se termine abruptement devant un tas de roches.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une route endommagée par les intempéries des jours précédents dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, le 25 novembre 2021.

Photo : CBC / Craig Paisley

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !