•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les médecins qui rencontrent leurs patients devront déclarer leur statut vaccinal

Un médecin vêtu de son sarrau, avec un stéthoscope lui tombant sur les épaules.

La consigne a été communiquée par lettre mardi.

Photo : Getty Images / Joe Raedle

Radio-Canada

Le Collège des médecins et des chirurgiens de la Saskatchewan a publié une nouvelle directive pour que les médecins dévoilent leur statut vaccinal aux patients qu'ils rencontrent en personne.

La consigne a été communiquée par lettre mardi.

Seuls les médecins qui ne sont pas complètement vaccinés ont l'obligation de dévoiler leur statut.

Cette exigence devrait être en vigueur tout au long de la pandémie.

Les patients devront être informés du statut vaccinal d’un médecin lorsqu'ils contactent un établissement de santé. En fonction de la réponse, ils pourront décider d'y être reçus ou non.

La même règle s'appliquera aux personnes qui demandent des services sans rendez-vous dans une clinique.

Les médecins qui ne respectent pas cette directive pourraient faire l'objet de mesures disciplinaires, comme une suspension ou un constat de conduite non professionnelle.

Pour être considérés comme complètement vaccinés, les médecins devront avoir reçu deux doses d’un vaccin approuvé par Santé Canada, ou encore une dose unique du vaccin Johnson & Johnson.

Avec les informations de Désiré Kafunda

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !