•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le général Wayne Eyre confirmé au poste de chef d’état-major de la Défense

Wayne Eyre.

Wayne Eyre, alors lieutenant-général, prend la parole lors d'un défilé de changement de commandement de l'Armée canadienne sur la colline du Parlement.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé jeudi la nomination du général Wayne Eyre au poste de chef d'état-major de la Défense.

Il aura entre autres missions de superviser les opérations des Forces armées canadiennes au Canada et partout dans le monde, y compris l'aide d'urgence fournie actuellement aux personnes et aux communautés touchées par les inondations en Colombie-Britannique, indique le Bureau du premier ministre.

Il devra aussi poursuivre les travaux visant à transformer la culture des Forces armées canadiennes afin d'assurer une tolérance zéro à l’égard de l'inconduite et du harcèlement sexuels et d'éliminer les comportements haineux et le racisme systémique au sein de l'organisation.

Cette nomination n’est pas une surprise; le général Eyre assurait cette fonction à titre intérimaire.

Il succède à l'amiral Art McDonald, qui avait démissionné en raison d'une enquête de la police militaire sur sa conduite et dont le retour avait été refusé par le gouvernement, et ce, même si l'enquête n’avait abouti à aucune accusation.

Au mois d’août, le ministère de la Défense nationale avait annoncé que Wayne Eyre avait été promu du grade de lieutenant-général à celui de général. Cette promotion laissait croire que le gouvernement Trudeau comptait bien lui confier le poste de chef d’état-major de manière permanente.

Revenant sur les états de service du nouveau chef d’état-major, le Bureau du premier ministre rappelle que le général Eyre a déjà occupé plusieurs des postes de commandement ou de commandement adjoint. Il compte de nombreuses missions, notamment à Chypre, en Croatie et en Bosnie.

Déployé en Afghanistan à deux reprises

Envoyé en mission à deux reprises en Afghanistan, le général a d'abord servi au sein de l’équipe de liaison et de mentorat opérationnel du Canada à Kandahar, puis comme commandant de la mission de formation de l’OTAN [Organisation du traité de l’Atlantique Nord], précise le Bureau du premier ministre.

En tant que commandant adjoint du Commandement des Nations unies en Corée, il est devenu l'officier canadien le plus élevé en grade affecté en permanence dans la région de l'Asie-Pacifique, peut-on également lire.

Son parcours compte aussi diverses opérations de secours en cas de catastrophe, y compris l'intervention militaire lors des feux de forêt en Saskatchewan en 2015 et de l'évacuation de Fort McMurray en 2016.

C’est en août dernier qu’il a été appelé à servir comme commandant de l'Armée canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !