•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’autorisation ministérielle du Centre de tri Forget à Gatineau suspendue

Un camion de pompiers avec des pompiers en action.

Un incendie survenu le 23 mars au Centre de tri Forget a nécessité 56 pompiers, et 23 camions étaient sur place (archives).

Photo : Radio-Canada / Jacques Corriveau

Radio-Canada

Après avoir vu la Cour supérieure du Québec interdire toute entrée de matières résiduelles, c'est au tour du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques de suspendre l'autorisation ministérielle du Centre de tri Forget de Gatineau.

Cette décision interdit du même coup au Centre de tri Forget inc. la poursuite de ses activités, explique un communiqué du ministère envoyé jeudi, précisant que cette suspension est effective depuis mercredi.

Cette suspension sera maintenue tant que l’entreprise n’aura pas démontré au ministère que les matières résiduelles déposées à l’extérieur des aires d’entreposage autorisées ont été disposées dans un lieu autorisé à les recevoir.

En entrevue, le directeur régional du Centre de contrôle environnemental de l’Outaouais au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Alexandre Ouellet, a ajouté que le ministère n’exclut aucun recours pour un retour à la conformité du Centre de tri Forget.

« On suit activement l’entreprise pour qu’elle respecte les lois et les règlements du ministère. »

— Une citation de  Alexandre Ouellet, directeur régional du Centre de contrôle environnemental de l’Outaouais au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Il a aussi été mentionné que cette interruption n’entraînera pas de rupture de service dans l’élimination des matières résiduelles provenant d’activités de construction, rénovation et démolition.

Alexandre Ouellet a tenu à rassurer la population que cette nouvelle n’allait avoir aucune incidence sur les citoyens.

Cette entreprise a commencé ses opérations en 2019. Avant cette date, il y avait déjà d’autres sites [dans la région] qui recevaient ces matières-là, alors on ne croit pas qu’il va y avoir des problématiques ou de bris de service en Outaouais.

De nombreuses interventions

Le ministère québécois en est venu à cette décision après de nombreuses interventions afin que le Centre de tri Forget cesse l’exploitation de son site en contravention à la Loi sur la qualité de l’environnement.

Cette ordonnance de sauvegarde requiert aussi au Centre de tri Forget de déclarer le contenu du jugement à tous ses clients et ses fournisseurs cette semaine, ainsi que de surveiller ou de faire surveiller le site afin de détecter tout signe de combustion potentielle, précise le communiqué de presse.

Le ministère a fait savoir qu’au cours des derniers mois, plusieurs incendies ont pris naissance spontanément et régulièrement, notamment des piles de matières résiduelles et des copeaux de bois.

Un incendie survenu le 23 mars au centre de tri a d’ailleurs fait les manchettes. L'intervention a nécessité 56 pompiers, et 23 camions étaient sur place. Le feu avait pris naissance vers 13 h et avait été maîtrisé vers 21 h 30.

Avec les informations de Charles Lalande

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !