•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Albertains se joignent aux efforts de secours en Colombie-Britannique

Des caisses contenant des bouteilles d'eau devant un hélicoptère posé au sol.

Des membres du 408e Escadron tactique d'hélicoptères livrent de l'eau potable à des Britanno-Colombiens isolés.

Photo : Photo soumise par Nik Zimmerman

Radio-Canada

Des Albertains se mobilisent pour aider les Britanno-Colombiens, un peu plus d'une semaine après le début des inondations que subit la province. Des militaires d’Edmonton travaillent déjà en première ligne, tandis que d'autres Albertains gèrent des campagnes de sociofinancement ou se joignent aux équipes de nettoyage.

En regardant à travers le pare-brise de son hélicoptère, le capitaine Nik Zimmerman, un pilote du 408e Escadron tactique d'hélicoptères d'Edmonton, a une vue plongeante sur les inondations destructrices qui ont frappé sa ville natale d'Abbotsford, en Colombie-Britannique.

En compagnie de ses collègues, il est arrivé dans le Lower Mainland il y a près d'une semaine. Ils ont livré de l'eau en bouteille, des aliments périssables, des produits secs, des médicaments et de la nourriture pour animaux de compagnie aux Premières Nations coupées du monde à cause des routes fermées.

J'ai vraiment le cœur brisé pour ces gens, dit-il.

Une mobilisation d’ampleur

L'agence de recrutement TIPS Personnel s'apprête à envoyer au moins 100 travailleurs vaccinés, qui viendront d'Edmonton ou de Calgary, pour nettoyer les entreprises du secteur de la restauration dans les zones inondées.

Alors que, en temps normal, une offre d'emploi génère entre 20 et 40 candidatures, celle-ci en a attiré près de 3000, selon Kate Belcastro, la directrice des opérations nationales.

Certaines personnes venant d’ailleurs au pays ont même proposé de venir travailler sans salaire.

Les gens sont prompts à vouloir donner un coup de main, c'est incroyable, constate-t-elle.

Selon Kate Belcastro, les plans sont en suspens, pour le moment, mais la première équipe de nettoyage partira de Calgary en autocar une fois les routes dégagées.

Nous pourrions recevoir un appel aujourd'hui et partir de demain, précise-t-elle.

Soutenir les familles et les agriculteurs

Chris Fearon, d'Edmonton, et ses collègues de l'entreprise hydraulique Norcan Fluid Power ont amassé près de 4000 $ pour soutenir leur collègue Ryan Ridd, dont la maison d'Abbotsford a été inondée.

Nous essayons de faire tout notre possible pour aider notre employé et ami à traverser cette épreuve, explique-t-il.

Un homme tire une vache dans un pré complètement inondé.

Une personne lutte pour sauver son bétail dans une ferme à Abbotsford, en Colombie-Britannique, le 16 novembre 2021.

Photo : Reuters / Jesse Winter

La Dre Jessica Law, une vétérinaire de Calgary, et Jillian Carr, une planificatrice financière de Saint-Albert qui travaille avec des vétérinaires, ont amassé plus de 56 000 $ pour soutenir les familles d’agriculteurs touchées par les inondations.

Les producteurs travaillent jour et nuit et nous ont aidés à traverser une pandémie, en nous fournissant des œufs, des produits laitiers, du bœuf, etc.., et il est maintenant temps, pour les Canadiens, de les défendre et de les aider à traverser cette période, estime Jillian Carr.

L'un des objectifs de la campagne est aussi de financer des services de santé mentale pour les agriculteurs qui ont perdu des animaux.

Perdre leurs troupeaux, perdre les animaux avec lesquels ils ont travaillé chaque jour, pendant d'innombrables années, peut-être même toute leur vie… J'ai vraiment du mal à imaginer ce que c'est, confie Jillian Carr.

Travis Sandor, qui a fui son domicile en raison des inondations à High River, en 2013, prévoit également de mettre en place une campagne de dons durant son exposition annuelle de pelouse de Noël.

À l'époque, il a été victime des intempéries et il a reçu des vêtements et des produits de nettoyage.

Ce qui m'a vraiment aidé, c'était de savoir qu'il y avait des gens qui aidaient, affirme-t-il.

Avec les informations de Madeleine Cummings

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !