•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison patrimoniale de Théophile Brunelle à Lafontaine pourrait être démolie

La façade de la maison.

Cette maison historique de Lafontaine pourrait être démolie si le conseil municipal du canton de Tiny refuse de maintenir son statut patrimonial.

Photo : Canton de Tiny

Une maison historique de Lafontaine, reliée au Festival du loup, pourrait être démolie si le conseil du canton de Tiny ne maintient pas son statut patrimonial. Le comité patrimonial a recommandé le 15 novembre d’enlever la maison du registre d’intérêt patrimonial.

De son côté, le conseil du canton de Tiny a discuté de la recommandation hier. La décision sera prise le 15 décembre, lors de la prochaine rencontre du conseil municipal, selon une employée du canton.

La maison, située au 4 Potato Court à Lafontaine, est importante pour la communauté franco-ontarienne de la région.

Il s’agit de la maison de Théophile Brunelle, un personnage important dans la légende du loup, une légende qui rassemble depuis plusieurs générations la communauté franco-ontarienne à Lafontaine.

Ce conte est d’ailleurs à l’origine d’organismes et d’événements culturels francophones dans la région, dont le Festival du loup, qui a lieu chaque été.

C’est lors d’une rencontre le 15 novembre que le comité patrimonial a recommandé unanimement le retrait de cette maison du registre d'intérêt patrimonial. Cette décision est survenue à la suite d’une demande de démolition du propriétaire, qui dit que la maison est en tombée décrépitude.

Avant de prendre sa décision, le comité patrimonial dit qu'il a pris en considération l’opinion des résidents de Lafontaine. Selon des documents municipaux, quatre membres de la communauté et une représentante du Festival du loup ont demandé que la maison reste sur la liste d’intérêt patrimonial.

Le comité a toutefois recommandé le retrait de la maison historique de la liste d’intérêt patrimonial.

À la suite de la recommandation du comité, le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO) a eu vent de la situation.

L’organisme a envoyé mercredi une lettre au conseil du canton de Tiny au sujet de la maison patrimoniale, qui sera également à l’ordre du jour de la prochaine rencontre du conseil, le 15 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !