•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regina met fin aux délégations publiques lors des réunions du conseil municipal

La neige tombée près de l'hôtel de ville de Regina.

À compter de janvier 2022, certains comités du conseil municipal de Regina vont aussi cesser d'exister.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

En janvier, les citoyens et les groupes ne pourront plus prendre la parole au conseil municipal de Regina. Ces changements, qui n'ont pas été annoncés à l'avance, visent à éviter les répétitions entre les rencontres du conseil municipal et du comité exécutif, explique la mairesse.

Afin d’éviter que ses réunions ne durent trop longtemps, le conseil municipal de Regina a décidé que tous les exposés du public seront entendus aux réunions du comité exécutif, plutôt qu’au conseil municipal lui-même.

Je pense que c’est en raison de la longueur des réunions et l’ampleur de la charge de travail, qui a doublé, a déclaré la mairesse, Sandra Masters, à CBC, dans une entrevue à l’émission The Morning Edition.

Sandra Masters s'adresse aux médias lors de son discours de victoire lors des élections municipales de 2020.

La mairesse de Regina, Sandra Masters, indique que cette mesure pourrait être annulée si beaucoup de citoyens s'y opposent. (archives)

Photo : Radio-Canada / Heidi Atter

Si on n'entend plus les exposés du public à l'une de ces deux rencontres, cela permettra d’éviter les répétitions, selon elle.

La mairesse de Regina a toutefois affirmé qu’il y aurait des exceptions. Des délégations pourront ainsi être entendues à une réunion du conseil municipal si les conseillers du comité exécutif sont d’accord.

Le public pourra également présenter des exposés écrits aux réunions du conseil municipal.

Sandra Masters a fait remarquer que d’autres villes avaient adopté des mesures semblables pour rationaliser les activités de leur conseil municipal, en donnant l'exemple de Calgary.

Elle a reconnu qu’il n’y avait pas eu de discussion publique sur la question, mais que les citoyens peuvent présenter des objections s’ils le désirent.

« Nous regardons cela chaque année, et rien ne dit que nous ne pouvons pas le changer. »

— Une citation de  Sandra Masters, mairesse de Regina

Si elle provoque un tollé, cette mesure peut absolument être abrogée, ajoute-t-elle.

Deux comités sont abolis

La question faisait partie d’un ensemble plus vaste de mesures établissant le calendrier des réunions du conseil municipal en 2022.

Les comités du mieux-être communautaire et des services communautaires disparaîtront, et leurs dossiers seront traités par le comité exécutif.

Une motion voulant que les réunions du conseil municipal commencent désormais à 9 h a été défaite. Le conseiller Landon Mohl a apporté une modification à cette proposition, qui a pour effet de maintenir le début de ces rencontres à 13 h.

De son côté, le conseiller Daniel LeBlanc a proposé une modification qui aurait permis aux conseillers de formuler une objection s’ils croyaient qu’un conseiller a fait des commentaires irrespectueux à l’égard de l’administration municipale. La demande de changement de M. LeBlanc a été rejetée.

Les nouveaux changements entreront en vigueur en janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !