•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme de 36 ans est mort dans le glissement de terrain près de Lillooet

Brett Diederichs.

Brett Diederichs est mort dans le glissement de terrain survenu à Lillooet, en Colombie-Britannique, le 15 novembre dernier.

Photo : Offerte par la famille Diederichs

Radio-Canada

Une cinquième victime des glissements de terrain survenus le 15 novembre à Lillooet, en Colombie-Britannique, a été identifiée. Brett Diederichs était ambulancier de formation, originaire de New Westminster, bien connu sur la scène de la restauration de Toronto, où il a vécu de nombreuses années.

L’homme de 36 ans et sa conjointe de longue date, Madison Van Rijn, étaient en route depuis Peachland, dans l’Okanagan, où ils vivaient depuis 2020, pour s’installer à Victoria, où vit sa sœur, Kirsten.

Le trafic s'est immobilisé sur le tronçon de la route 99 appelé Duffey Lake, où un premier glissement de terrain bloquait le chemin.

Mon frère est sorti du véhicule pour voir s’il pouvait aider, et ma mère a suivi pour promener le chien, raconte la sœur du défunt, Kirsten Diederichs.

Ils ont entendu un vacarme intense. La terre a tremblé. La dernière chose dont ma mère se souvient, c’est d’entendre mon frère crier : ''Maman, retourne dans la voiture!''

Brett n’a pas eu le temps de trouver refuge dans la voiture. Il a été emporté par les débris l’ont emporté.

Brett Diederichs (gauche) en compagnie de sa mère (centre) et de sa compagne (droite).

Brett Diederichs voyageait en compagnie de sa mère (au centre) et de sa compagne (à droite) lorsqu'un glissement de terrain l'a emporté. Les deux femmes ont survécu.

Photo : Offerte par la famille Diederichs

Toujours prêt à aider

C’était un humain doux et aimant. Il était émotionnellement intelligent, gentil et généreux. Il s’est fait beaucoup d’amis pour cette raison, dit sa sœur Kirsten.

Les derniers mots qu’il a lancés à sa mère le résument bien, croit-elle. Il lui a sans doute sauvé la vie en lui criant de retourner dans la voiture.

C’est ce qu’il faisait pour tout le monde. Que ce soit en étant attentif, en cuisinant ou en combattant les feux de forêt en tant qu’ambulancier, c’est ce qu’il faisait : aider les autres.

Avec les informations de Belle Puri

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !