•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Engouement pour les « Shawi dollars » à Shawinigan

Une femme marche avec ses nombreuses emplettes de Noël.

88 commerces participent à la campagne pour stimuler l'achat local à Shawinigan (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

La Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan (CCIS) procédait mercredi au lancement de sa nouvelle campagne d’achat local intitulée « Shawi dollars ». Mais avant le lancement officiel de l’initiative économique, tous les Shawi dollars avaient déjà trouvé preneur, ce qui a mis un terme à la campagne de cette année.

La conférence de presse de la directrice générale de la CCIS Geneviève Racine a finalement pris des allures de bilan. C’est donc dire que l’initiative pour favoriser l'achat de proximité a porté ses fruits.

La campagne Shawi dollars, qui permet de soutenir les entreprises du coin, a atteint son objectif qui était d'investir plus de 150 000 dollars dans l'économie locale. Ça prenait la forme de cartes-cadeaux prépayées, valides dans 88 commerces participants.

Les citoyens pouvaient acheter un maximum de 300 dollars convertis en Shawi dollars. Pour chaque tranche de 25 dollars, le client recevait une bonification de 40 % du montant investi.

Les cartes-cadeaux étaient mises en circulation depuis 13 jours seulement. C’est le maire de Shawinigan Michel Angers, fier de l’initiative, qui s’est procuré les derniers dollars disponibles tout juste avant la conférence de presse de la CCIS à laquelle il participait, au magasin Ameublement Paquin.

La Chambre de commerce s'attend à ce que les retombées du projet soient encore plus importantes que les dollars en jeu dans le projet, sachant que les clients dépensent souvent plus qu'anticipé lorsqu'ils entrent dans un commerce.

Devant l'engouement constaté, la campagne sera relancée le printemps prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !