•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Summerside, un CPE plus grand, plus beau, plus pratique

Katera Arsenault et des enfants à côté d'elle.

Katera Arsnenault est la directrice du Jardin des étoiles, le centre de la petite enfance francophone situé à Summerside.

Photo : Radio-Canada / Laurent Rigaux

« Ça fait chaud au cœur. [...] Un sentiment d'accomplissement. » Les mots ne manquaient pas pour décrire la joie des uns et des autres, mercredi, à l'inauguration de l'extension du Jardin des étoiles, le centre de la petite enfance (CPE) francophone de Summerside à l'Île-du-Prince-Édouard.

Parents, employés et invités étaient réunis pour célébrer l'ouverture de la nouvelle aile, après plusieurs années de planification et de travaux.

Parmi eux, Patrick Buswell, parent de deux enfants, a enfin trouvé une place pour son fils de trois ans après un an d'attente. On était vraiment content, on sait que c'est le meilleur CPE de la région. Avoir une place en français c'était primordial. Même si ma femme est unilingue anglophone, pour elle c'était essentiel que nos enfants aient une éducation en français déjà à cet âge-là, détaille-t-il.

La visite du centre a permis à tout le monde de mesurer les progrès apportés par rapport à l'ancienne aile, qui continue d'accueillir des enfants. Plus vaste, plus lumineuse, la nouvelle extension a surtout été bâtie en pensant petite enfance, selon les mots de la directrice de l'Association des CPE francophones de l'Île, Kathleen Couture.

Kathleen Couture.

Kathleen Couture est la directrice de l'Association des centres de la petite enfance francophones de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Laurent Rigaux

C'est merveilleux, on voit vraiment que tout le monde a apporté des contributions pour créer un centre qui est pensé en fonction des enfants, témoigne Patrick Buswell. Il aime particulièrement les larges baies vitrées, très basses, qui permettent aux enfants de regarder dehors. Kathleen Couture complète la liste : Il y a des éviers installés dans les salles, ils ont accès à l'eau tout le temps. On a installé les salles de bain entre les salles, tout le monde y a accès. On a installé des salles pour les éducatrices, on a une cuisine, tout est inclus.

Une salle dans un centre de la petite enfance.

Une des salles de la nouvelle aile du Jardin des étoiles, le centre de la petite enfance francophone de Summerside.

Photo : Radio-Canada / Laurent Rigaux

Ce nouveau bâtiment permet d'ajouter 30 places aux 50 qui existaient auparavant. Avec une licence pour 80 enfants, Le jardin des étoiles devient ainsi le plus gros CPE francophone de la province.

Le recrutement reste un défi

De ces 30 places, 22 sont déjà occupées. Pour s'occuper des 72 enfants désormais inscrits, quatre nouvelles personnes ont été embauchées, et deux sont sur le point d'arriver.

On devrait pouvoir se reposer un peu quand j'aurai toute mon équipe, témoigne Katera Arsenault, la directrice du centre, qui souligne que ces changements apportent beaucoup de travail.

« La première journée, quand j'avais 22 nouvelles faces, c'était beaucoup! »

— Une citation de  Katera Arsenault, directrice du Jardin des étoiles

On est encore obligé de recruter à l'international, on a beaucoup de difficulté à trouver des éducatrices ici, à l'Î.-P.-É., poursuit la responsable. Sur les six nouvelles personnes embauchées par Le jardin des étoiles, trois viennent de l'international, le reste de l'Île ou des provinces voisines.

Kathleen Couture confirme, les futures recrues se trouvent à l'étranger : On a neuf éducatrices pour lesquelles on est en attente du permis de travail, qui sont en train de venir. Et on vient de terminer Destination Canada, j'étais à Paris virtuellement. On a fait des entrevues avec 22 personnes, il y en a peut-être huit qui vont venir l'année prochaine. Et on continue de recevoir des CV.

Ces recrutements vont permettre d'ouvrir des salles dans les CPE qui ne sont pas au maximum de leur capacité, et de compléter l'équipe de Summerside, où on aimerait avoir trois personnes de plus.

Une salle avec des enfants qui jouent.

Dans les nouveaux espaces du CPE francophone de Summerside, des vitres larges et basses permettent aux enfants de voir dehors plus facilement.

Photo : Radio-Canada / Laurent Rigaux

Malgré cette extension et ces recrutements, la liste d'attente reste importante. À Summerside, Katera Arsenault confie qu'il y a encore 60 enfants qui attendent une place, dont 32 de moins de 22 mois.

« Même avec ces nouveaux espaces, la liste d'attente continue d'augmenter.  »

— Une citation de  Katera Arsenault, directrice du Jardin des étoiles

Le jardin des étoiles accueille aussi le tout nouveau Club jeunesse, une salle dédiée aux enfants d'âge scolaire, qui bénéficient d'une programmation adaptée. En comptant ce groupe, ce sont 110 enfants au total que le CPE peut accueillir.

La garderie francophone de la région Évangéline, Pommes et Rinettes, sera la prochaine à être agrandie, sur le modèle de Summerside. Mes demandes sont exactement les mêmes qu'ici, lance Kathleen Couture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !