•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travaux d’urgence pour changer des câbles du pont Pierre-Laporte

Montage photo de cables rouillés

Quelques clichés issus d'un rapport d'inspection du Ministère du Transport du Québec montrent des câbles très abimés par la rouille.

Photo :  Ministère des Transports du Québec

Des travaux d'urgence doivent être effectués pour remplacer des câbles défectueux du pont Pierre-Laporte avant l'arrivée des premières bordées de neige.

Deux câbles verticaux qui soutiennent le tablier du pont montrent des signes évidents de faiblesses liées à l'usure du temps, explique Émilie Lord, porte-parole du ministère des Transports (MTQ).

On a deux suspentes qui doivent être remplacées avant la fin du mois de décembre. Ces suspentes-là sont réparées de manière temporaire depuis le mois d'octobre, mais il faut les réparer de manière permanente en vue de l'hiver, a-t-elle expliqué sur les ondes de RDI, corroborant ainsi les informations d'un reportage d'abord publié dans La Presse.

Photo de câbles abimés par la rouille. Quelques brins sont visibles dû à l'usure.

Photo de câbles abimés par la rouille. Quelques brins sont visibles dû à l'usure.

Photo :  Ministère des Transports du Québec

Les pièces de remplacement sont actuellement en cours de fabrication dans une usine et doivent être livrées au MTQ d'ici la mi-décembre. Une fois livrées, les suspentes devront rapidement être réparées, car l'accumulation de neige pourrait nuire à l'opération.

Entraves à venir

Les automobilistes qui circulent entre Lévis et Québec auront donc vraisemblablement à composer avec des entraves durant le temps des Fêtes.

Les travaux seront surtout effectués le soir et la nuit. Les dates restent à déterminer.

Ce sera des travaux essentiels de soir et de nuit pour éviter les impacts sur la circulation, assure Émilie Lord.

Large vue du pont Pierre-Laporte sur lequel circulent pas mal de véhicules dans les deux sens.

Plus de 125 000 véhicules circulent quotidiennement sur le pont Pierre-Laporte

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

Deux voies sur trois seront retranchées pour permettre les travaux.

« Il y aura des fermetures de voies, bien évidemment, pour permettre de faire les travaux nécessaires. Les communications seront faites en temps et lieu pour permettre aux citoyens de transiter d'une rive à l'autre. »

— Une citation de  Émilie Lord, porte-parole du MTQ

D'ici la réalisation des travaux, les camions doivent circuler uniquement dans les voies du centre pour éviter de surcharger les côtés du pont.

Des morceaux d'acier, sous le tablier du pont, montrent plusieurs signes de rouille avancée.

Des morceaux d'acier, sous le tablier du pont, montrent plusieurs signes de rouille avancée, selon un rapport d'inspection du 10 novembre 2020.

Photo :  Ministère des Transports du Québec

Le pont est sécuritaire, malgré tout

Le dernier rapport d'inspection dévoilé par le MTQ date du 10 novembre 2020. Il montre des signes évidents de l'usure du temps sur la structure.

Le MTQ assure que le pont Pierre-Laporte demeure néanmoins sécuritaire.

Une plaque de métal est rouillée.

La corrosion est bien visible sur cette plaque inférieure.

Photo :  Ministère des Transports du Québec

Le pont est sécuritaire. On a fait les réparations temporaires pour s'en assurer. Il y a des inspections qui sont faites de manière très fréquente. Et on fait des travaux justement pour assurer la sécurité des usagers, explique Mme Lord.

Plus de 125 000 véhicules, dont environ 7500 poids lourds, circulent quotidiennement sur le pont Pierre-Laporte, inauguré en 1970.

Signes ed corrosion sur la structure inférieure du pont.

Corrosion au niveau de la semelle inférieure.

Photo :  Ministère des Transports du Québec

D'autres travaux importants ont par ailleurs eu lieu l'été dernier sur le pont Pierre-Laporte.

Tant du côté de Québec que de Lévis, les maires n'ont pas remis en doute la sécurité pour les usagers qui circulent sur le pont. Ça ne m'inquiète pas parce que je vois la compétence du ministère des Transports, les mesures sont prises, on le prend à temps. Donc je suis rassuré, a déclaré Bruno Marchand.

Gilles Lehouillier voit quant à lui dans ces travaux d'urgence un argument de plus en faveur du projet de 3e lien entre les centres-villes. C'est sûr que plus les infrastructures vieillissent, plus on doit faire d'intervention. C'est la raison pour laquelle nous on a toujours soutenu que c'était pas normal qu'une capitale soit reliée avec un seul endroit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !