•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des correctifs souhaités sur la route 169 à Roberval après l’accident mortel

Des policiers sur les lieux de l'accident.

Les policiers ont longuement inspecté la scène d'accident mercredi.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Radio-Canada

La MRC Domaine-du-Roy veut qu’une analyse approfondie ait lieu sur la route 169 en haut de la côte du Cran, là où un accident a coûté la vie à une femme de 27 ans mercredi.

Selon la Sûreté du Québec (SQ), la conductrice Jessica Larouche-Gilbert, de Saint-Félicien, attendait pour tourner à gauche près du Refuge animal lorsque sa voiture a été emboutie par l’arrière. Son automobile a été projetée dans l’autre voie et a été percutée par un véhicule qui arrivait en sens inverse. Deux autres personnes ont été blessées dans cette collision. 

L’éblouissement du soleil pourrait être à l’origine de l’accident, selon la SQ.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le maire de Roberval, Serge Bergeron, a mentionné que l’endroit était déjà sous la loupe. Il a indiqué que des policiers de la SQ sont sur les lieux jeudi matin pour observer le comportement des automobilistes, prendre des mesures et sensibiliser les conducteurs.

Les policiers sur la scène d'accident.

L'accident s'est produit tout près du Refuge animal en haut de la côte du Cran.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Serge Bergeron a rappelé que des correctifs ont déjà été apportés dans le passé sur la portion de route située dans la côte du Cran puisque plusieurs accidents s’y sont produits. L’éclairage a notamment été amélioré et une double voie de dépassement y a été aménagée. 

Toutefois, Serge Bergeron a reconnu que les conducteurs sont fréquemment aveuglés lorsqu’ils roulent vers Roberval au moment où le soleil se lève. Il a également rappelé qu’au sommet de la côte du Cran, la voie double redevient simple, ce qui peut poser problème. 

Si quelqu’un s’arrête pour tourner, avec l’aveuglement du soleil, on peut avoir le résultat d’hier. C’est malheureux. Pour le soleil, on ne peut rien faire, mais pour ce qui est de la route, est-ce qu’il y a moyen d’apporter d’autres correctifs pour éviter ce genre d’accident? se demande le maire de Roberval.

Un couloir central?

M. Bergeron a notamment émis l’idée d'aménager un couloir central pour tourner à gauche ou à droite, un peu comme celui qui existe sur la route 169 à Métabetchouan–Lac-à-la-Croix.

« N’y aurait-il pas lieu de prolonger la distance entre le haut de la côte et le moment où la voie redevient simple en élargissant et en aménageant un couloir qui permettrait aux gens de tourner à gauche ou à droite? »

— Une citation de  Serge Bergeron, maire de Roberval

Sans être ingénieur ou spécialisé dans le domaine, il croit que cette option pourrait être profitable pour tout le monde.

Si on est aveuglé par le soleil, si on est sécurisé dans une zone centrale, où ça peut voyager de chaque côté, on pourrait éviter ce genre d’accident, croit-il.

La MRC du Domaine-du-Roy compte rencontrer des représentants du ministère des Transports pour discuter du problème une fois que les policiers auront terminé leur enquête et leurs analyses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !