•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mairesse de Windsor rassure ceux qui souhaitent le retour de l’urgence mineure

L'avant du bâtiment qui accueille l'urgence de Windsor.

C'est en raison d'un manque de main-d'oeuvre que le CIUSSS de l'Estrie-CHUS avait décidé de fermer l'urgence mineure de Windsor, en octobre dernier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plus d'un mois après le remplacement de l'urgence mineure de Windsor par une clinique sans rendez-vous, la mairesse, Sylvie Bureau, souhaite rassurer les membres du Comité des usagers et des résidents du Val-Saint-François.

Le Comité demande le retour de l'urgence mineure. Mais selon la mairesse, la clinique sans rendez-vous offre sensiblement les mêmes services aux citoyens que l'urgence mineure. Elle réclame plutôt de plus longues heures d'ouverture.

Premièrement, il n'y a plus de triage. Il faut prendre un rendez-vous au lieu d'attendre à l'urgence. Cependant, pour ce qui est du reste, les services de radiologie et de prises de sang sont toujours disponibles, souligne Sylvie Bureau.

« Certains sont peut-être inquiets à cause du nom qui a changé, mais présentement, le service, par rapport à ce qu'il était depuis le début de la pandémie, est le même. »

— Une citation de  Sylvie Bureau, mairesse de Windsor

Selon elle, ce sont davantage les heures d'ouverture de l'endroit qui inquiètent. Elles ont été considérablement réduites depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Ils ont fermé complètement l'urgence durant la pandémie. Ce qui est resté ouvert, ce sont les prises de sang, qui sont sur rendez-vous maintenant, puis la radiologie. Ils ont rouvert l'urgence depuis trois mois, mais à des heures très réduites, soit du lundi au vendredi de 7 h 30 à 15 h 30.

Un projet de GMF dans les cartons ?

Sylvie Bureau affirme que le CIUSSS de l'Estrie-CHUS compte augmenter les heures d'ouverture de la clinique dans le futur. Toujours selon la mairesse, la santé publique souhaiterait par ailleurs faire de cet endroit un groupe de médecine de famille (GMF).

Après des discussions que j'ai eues avec le CIUSSS, leur objectif c'est que ça devienne un gros GMF. [...] Moi, mon but serait qu'il soit ouvert 7 jours par semaine et 24 heures sur 24. Toutefois, qu'il soit ouvert de jour et de soir toute la semaine serait déjà un gros gain, explique Mme Bureau.

Celle-ci est d'ailleurs en faveur de la transformation de la clinique actuelle en GMF.

« Moi, je me bats pour conserver le service aux citoyens. Peu importe le nom que ça va avoir.  »

— Une citation de  Sylvie Bureau, mairesse de Windsor

Windsor comptant déjà un GMF sur son territoire, la transformation de la clinique sans rendez-vous consisterait en un agrandissement de celui-ci.

Sylvie Bureau espère que les heures d'ouverture des différents services reviendront à leur niveau d'avant la pandémie une fois que la situation sanitaire le permettra.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !