•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Campus Saint-Jean : le Conseil scolaire Centre-Nord se joint à la poursuite de l’ACFA

Pancarte d'identification devant un bâtiment .

D'importantes compressions touchent le Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta, à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Le Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN) entrera en partenariat avec l’Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) afin d’agir en tant que codemandeur dans le dossier du Campus Saint-Jean opposant l’ACFA au gouvernement albertain et à l’Université de l’Alberta.

L’Association canadienne-française de l'Alberta soutient que le Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta, qui offre des programmes d'études en français, est victime d’un sous-financement chronique.

Le conseil d’administration du Conseil scolaire Centre-Nord a voté de manière unanime, lors d’une réunion mercredi soir, pour soutenir l’Association canadienne-française de l'Alberta dans sa démarche.

Le directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord, Robert Lessard, a expliqué que le conseil scolaire a été approché par l'Association canadienne-française de l'Alberta.

Il affirme que le conseil scolaire bénéficie grandement du Campus Saint-Jean, principalement pour le recrutement de son personnel enseignant.

[Il permet] la poursuite des études postsecondaires de nos élèves. C'est un élément de continuité qui est important. Ça joue sur notre fidélisation, mais aussi sur notre recrutement en général, a-t-il expliqué lors de la réunion.

Je pense qu'on a le devoir de soutenir cette demande. Je suis très heureuse d’avoir cette opportunité avec l’ACFA, a quant à elle affirmé la présidente du Conseil scolaire Centre-Nord, Tanya Saumure.

Pour le vice-président de l’Association canadienne-française de l'Alberta, Pierre Asselin, ce nouveau joueur dans le dossier donnera plus de poids aux arguments avancés : l’ACFA a cru bon de faire alliance avec le Conseil scolaire Centre-Nord, car c’est le Conseil scolaire Centre-Nord qui est responsable du recrutement et de l’embauche du personnel qui aide notre communauté à transmettre la langue et la culture.

Selon Rémi Léger, professeur agrégé à l’Université Simon Fraser, l’appui d’un conseil scolaire prouve que cette bataille touche toute la communauté francophone.

On ne veut pas donner l’impression que c’est juste une cause portée par l’Association canadienne-française de l'Alberta. C'est logique que l'on cherche à se coaliser, qu'on cherche à amener d'autres joueurs à la table, croit-il.

Les conseillers du Conseil scolaire Centre-Est vont réfléchir à poser le même geste jeudi soir dans une réunion. Le FrancoSud en fera de même dans une rencontre prévue début décembre. Pour sa part, le Conseil scolaire du Nord-Ouest n'a pas voulu formuler de commentaires à ce sujet.

En août 2020, l’Association canadienne-française de l'Alberta a décidé de poursuivre devant les tribunaux le gouvernement provincial et l’Université de l’Alberta pour remédier à la précarité financière du Campus Saint-Jean, dont les coupes budgétaires imposées par le gouvernement de Jason Kenney menacent l'existence.

Elle accuse la province et l’Université de l'Alberta de ne pas respecter l’entente de 1976 qui scelle les conditions sous lesquelles le campus a été transféré à l’Université de l’Alberta par les Oblats et de violer l’article 23 de la Charte des droits et libertés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !