•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire d’Ottawa sceptique à l’idée de limiter la hausse du budget de la police à 2 %

Un homme parle au micro.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, dit vouloir analyser le budget de la police et discuter avec le chef du service de police, Peter Sloly.

Photo : Alexander Behne/CBC

Radio-Canada

Le maire Jim Watson dit qu'il prendra les prochains jours pour analyser une motion adoptée à l'unanimité par la Commission de services policiers d'Ottawa, mardi en soirée, visant à limiter l'augmentation du budget de la police en 2022.

La commission a approuvé à l'unanimité un budget qui fixe à 2 % la hausse prévue pour le budget de la police pour la prochaine année.

La commission a décidé de ne pas réduire ce budget, mais plutôt de revoir à la baisse la demande du Service de police d’Ottawa (SPO) qui espérait une hausse de son budget de 2,86 % pour 2022, par rapport à celui de cette année.

La police recevra toutefois 11 millions de dollars supplémentaires. Une hausse, moindre, qui devra être absorbée par des économies de coûts.

J'ai été très clair sur le fait que je ne soutiens aucun mouvement visant à un retrait de financement à la police qui affecterait les services de première ligne ou qui ouvrirait la porte à des licenciements de policiers, a déclaré le maire d’Ottawa, Jim Watson, lors d’une mêlée de presse à la sortie de la réunion du conseil municipal d'Ottawa, mercredi.

Le public, les gens à qui j’ai parlé me disent qu’ils veulent voir une plus grande présence policière dans leur quartier, en particulier pour des enjeux comme le contrôle de la vitesse. Et quand je dis le public, je ne parle pas de ceux qui bloquent les routes ou organisent des rassemblements à l'hôtel de ville, a ajouté le maire.

Manque à gagner de près de 3 millions $

Le SPO devra trouver près de trois millions $ en économies pour répondre à cette décision budgétaire, selon la Commission de services policiers d'Ottawa.

Une décision qui survient après plus d'un an de revendications répétées de groupes communautaires qui militent pour une réduction ou un gel du budget des services policiers dans la capitale fédérale.

Jim Watson a semblé sceptique quant à la faisabilité de ces limitations budgétaires.

Le maire d’Ottawa a souligné qu'historiquement, les services policiers ne réussissaient pas à terminer l’année avec des économies, tout en rappelant que c’est la Ville d’Ottawa qui doit essuyer les dépassements budgétaires des services lorsqu’ils surviennent.

M. Watson a indiqué son intention de parler au chef de la police d'Ottawa, Peter Sloly, pour savoir si limiter la hausse du budget policier à 2 % est réaliste.

Je veux entendre son opinion professionnelle sur ce que nous pouvons faire pour nous assurer que toutes les décisions de la Commission de services policiers aient une chance réaliste d'être mises en œuvre, a déclaré Jim Watson.

Avec les informations de Joanne Chianello et Shaamini Yogaretnam, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !