•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Outiller les entreprises à mieux intégrer les travailleurs immigrants

Fanny Allaire-Poliquin est coordinatrice au SANAM, le Service d'accueil des nouveaux arrivants de La Matanie. Elle est accompagnée de Julie Bérubé, responsable du développement des affaires du service aux entreprises du Groupe Collegia.

Fanny Allaire-Poliquin du SANAM et Julie Bérubé, responsable du développement des affaires du service aux entreprises du Groupe Collegia ont travaillé de concert pour mettre sur pied la formation.

Photo : Radio-Canada / Perrine Bullant

Perrine Bullant

Le Service aux entreprises du Groupe Collegia, associé au Cégep de Matane, lance une nouvelle formation pour « accueillir et gérer la diversité culturelle en milieu de travail ».

La formation, qui totalise 20 heures d'accompagnement, est offerte aux entreprises et organismes, pour les outiller à mieux intégrer les travailleurs immigrants, dans un contexte de rareté de main-d'œuvre.

Les entreprises participantes profiteront d'un diagnostic et de l'élaboration d'un plan d'action, ainsi que de trois ateliers et d'un coaching personnalisé de 10 heures en compagnie de deux formatrices.

Julie Bérubé, conseillère à la formation et responsable du développement des affaires du service aux entreprises pour Groupe Collegia, assure que l'accompagnement se veut modulable et personnalisé.

Il y a des entreprises qui en accueillent depuis plusieurs années, il y en a d'autres qui viennent de commencer. On a des entreprises qui veulent être outillées avant de se lancer dans une telle aventure. Chaque entreprise va avoir une formation différente, à son rythme, précise-t-elle.

Pour élaborer le contenu de la formation, Groupe Collegia a profité de l'expertise du Service d'accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM) qui a eu l'idée de développer cet outil.

Il y a de plus en plus d'entreprises qui cognent à notre porte pour avoir de l'information sur l'immigration, témoigne Fanny Allaire-Poliquin, coordonnatrice du SANAM.

L'organisme identifie plusieurs défis auxquels font face les organisations de La Matanie. Les employeurs parfois ont besoin de s'adapter à une nouvelle réalité de communiquer avec quelqu'un qui a des cadres culturels différents, explique Fanny Allaire-Poliquin. S'ajoutent également la complexité des démarches administratives et toute la logistique d'accueil à mettre en place à l'arrivée du nouvel arrivant.

Contrer la rareté de main-d'œuvre

Dans un contexte de rareté de main-d'œuvre, Fanny Allaire-Poliquin estime qu'il importe que les entreprises soient pro-actives dans la recherche de nouvelles compétences d'accueil pour se démarquer au moment du recrutement des personnes extérieures à la région.

Un point de vue que partage également Julie Bérubé. Il faut faire en sorte que La Matanie soit une terre d'accueil bien reconnue au niveau des gens issus de l'immigration.

Cela permettra, selon elle, une plus grande rétention des nouveaux arrivants en favorisant l'ouverture de la population de La Matanie.

La formation peut également s'adresser aux organisations qui accueillent des travailleurs originaires d'une autre région du Québec.

Elle est financée par Services Québec pour accompagner dix entreprises, dans un premier temps.

Dix entreprises pourront profiter du programme.

Groupe Collegia est le consortium des services de formation continue des Cégeps de Matane, de la Gaspésie et des Îles et de Rivière-du-Loup.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !