•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une exposition sur Jean-Michel Basquiat en 2022 au MBAM

Montage représentant un tableau figuratif, une peinture abstraite et une sculpture en terre cuite.

Le tableau «Anybody Speaking Words», de Jean-Michel Basquiat, est entouré de l'œuvre «Portrait avec champignons», de Nicolas Party, à gauche, et de la sculpture «La potière II» de Shary Boyle, à droite.

Photo : MBAM

Radio-Canada

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) proposera l’an prochain des expositions consacrées au peintre Jean-Michel Basquiat, à la photographe Diane Arbus, à trois artistes d’aujourd’hui – Shary Boyle, Nicolas Party et Adam Pendleton – et à la place de la musique dans les arts visuels inuits.

Lancée à l’automne 2022, l’exposition multimédia La musique et l’art de Jean-Michel Basquiat reviendra sur la carrière artistique et musicale de cet artiste américain disparu à l’âge de 27 ans en 1988. Elle mêlera tableaux, dessins, archives, extraits sonores et films pour se pencher sur l’influence que la musique, notamment le jazz et le hip-hop, a eue sur le travail de Jean-Michel Basquiat. 

Au mois de septembre, Diane Arbus : Photographies, 1956-1971 réunira 92 clichés pris par la photographe de rue américaine à New York lors des 15 dernières années de sa vie. La quasi-totalité de ces photos sont issues de la collection de 522 épreuves à la gélatine argentique acquise par le Musée des beaux-arts de l’Ontario en 2017.

Un couple de jeunes adolescents se tiennent par les épaules, dans la rue à New York en 1963.

Photo réalisée par Diane Arbus

Photo : Diane Arbus, Teenage couple on Hudson Street, N.Y.C., 1963. Gelatin silver print; printed later. Sheet: 50.8 × 40.6 cm. Art Gallery of Ontario. Gift of Robin and David Young, 2016. Copyright © Estate of Diane Arbus

En février, Nicolas Party : L’heure mauve s’intéressera à la représentation de la nature dans l’art. Il s’agira de la première exposition canadienne de cet artiste suisse âgé de 40 ans, qui réalise entre autres des œuvres au pastel et des installations immersives. Le MBAM lui a donné carte blanche pour concevoir cette exposition qui se veut une méditation poétique. 

Le mois suivant, place à l’œuvre d’Adam Pendleton avec Adam Pendleton : Ce qu’on a fait ensemble. Cette exposition sera la première au Canada de cet artiste new-yorkais âgé de 37 ans. Quatre tableaux monumentaux de sa série Untitled (WE ARE NOT), sept dessins de sa série Black Dada et un portrait vidéo de la danseuse, chorégraphe et cinéaste Yvonne Rainer seront présentés. 

À la fin du mois d’août, le public pourra contempler le travail de la plasticienne canadienne Shary Boyle, qui est connue pour ses sculptures de figurines en porcelaine. Shary Boyle : Devant le palais du Moi est décrite comme étant une exposition multisensorielle qui étudiera la nature créative de l’identité et de la personnalité à l’heure de la mise en scène de soi sur les réseaux sociaux. 

Sculpture montrant une personne jouant du tambour.

Cette œuvre représentant un joueur de tambour a été réalisée par le sculpteur inuit Karoo Ashevak.

Photo : MBAM/Christine Guest

Quant à La musique qui vient du froid : Art, chant et danse des Inuit, cette exposition mêlant anthropologie et histoire de l’art autochtone regroupera, en novembre, des sculptures, gravures, dessins et installations abordant l’expression musicale inuit. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !