•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette vidéo d’un homme qui s’évanouit dans le métro est une mise en scène

La « blague » a été dénoncée par la Société de transport de Montréal.

Deux photos côte à côté d'un homme qui s'effondre en entrant dans un wagon de métro à Montréal. Le mot "FAUX" est superposé sur l'image.

L'instagrammeur ayant mis en ligne cette vidéo virale dit avoir mené cette expérience sociale pour savoir si «les gens se soucieraient d’une personne» qu’ils ne connaissent pas.

Photo : Instagram @vroom_vroom514

Une vidéo virale qui montre un homme qui s’effondre après avoir heurté les portes coulissantes d’un wagon de métro à Montréal est en fait une blague d’un instagrammeur qui voulait tester la réaction du public dans une telle situation. La Société de transport de Montréal (STM) déplore le geste, qui aurait pu provoquer d’importants retards pour les passagers.

La vidéo a été vue plus de 65 000 fois sur le compte Instagram qui l’a originalement mise en ligne, où la description indique assez clairement qu’il s’agit d’une blague. Son auteur, qui se surnomme Vroom Vroom, a d’ailleurs déjà publié d’autres vidéos semblables dans les derniers mois.

On y voit un homme qui court pour attraper le métro et qui entre en collision avec les portes pendant qu’elles sont en train de fermer. Une fois dans le wagon, il perd connaissance deux fois plutôt qu’une, et des passagers inquiets viennent à son aide. Une femme dit même qu’il faudrait que quelqu’un active le frein d’urgence, mais l’homme qui filme empêche un passager de le faire en disant que l’instagrammeur est correct, je pense.

La vidéo a ensuite été republiée par d’autres comptes sur Twitter et Facebook, où elle a respectivement cumulé plus de 2,5 millions et 185 000 visionnements. Mais sur ces deux réseaux sociaux, rien n’indiquait que le tout était une mise en scène, provoquant confusion et inquiétude chez certains internautes, tandis que d’autres étaient certains qu’il s’agissait d’une mise en scène.

Après avoir été contacté par les Décrypteurs, l’internaute Ivo Rosas, qui a mis en ligne la vidéo sur Facebook, a ajouté le nom d’utilisateur Instagram de Vroom Vroom à sa publication, rendant plus claire la nature de la vidéo. C’est fou, ça n’arrête pas depuis deux jours, a dit M. Rosas au bout du fil. J’ai plein de monde qui me demande si c’est vrai ou non, mais il y a trop de messages, je ne peux pas répondre.

La STM ne rit pas

En entrevue avec le site MTL Blog (Nouvelle fenêtre), Vroom Vroom a affirmé avoir mené cette expérience sociale pour savoir si les gens se soucieraient d’une personne qu’ils ne connaissent pas. L’instagrammeur n’a pas répondu aux demandes d’entrevue des Décrypteurs.

Le conseiller affaires publiques de la STM, Philippe Déry, rappelle que bloquer les portes du métro volontairement ou forcer leur ouverture est passible d’une amende salée et que briser le mécanisme des portes [...] nous aurait contraint à immobiliser le train et bloquer des centaines, voire des milliers de clients.

Nous déplorons que le métro et qui plus est un train en opération, avec des clients à bord, soit le théâtre de telles initiatives. La course aux "clics" ou aux "j’aime" ne devrait jamais se faire au détriment de sa sécurité ou de celle des autres. Nous n’avons pas retrouvé trace précise de cet incident, mais en agissant ainsi la personne aurait pu se blesser sérieusement, a fait savoir M. Déry par courriel.

Sans compter que les clients du métro ont droit à une expérience de déplacement agréable et paisible et qu’il n’est aucunement justifié de les inquiéter inutilement avec de fausses urgences médicales, a-t-il ajouté.

Decrypteurs. Marie-Pier Élie, Jeff Yates, Nicholas De Rosa et Alexis De Lancer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !