•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début des travaux de rénovation à l’école Greenwood, future école secondaire française

Une affiche disant : « danger, construction» devant l'école.

Une clôture a été posée autour de l'école Greenwood avec des pancartes disant : « danger, construction».

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Radio-Canada

Le Conseil scolaire Viamonde confirme le démarrage du chantier de rénovation de l’école secondaire française Greenwood, dans l’est de Toronto.

Dans une communication envoyée à Radio-Canada, puis aux parents mercredi, Viamonde indique que les travaux entrepris par la compagnie J.R. Certus Construction Co. Ltd ont tout récemment débuté, avec l’objectif maintenu d’accueillir les premiers élèves durant l’année scolaire 2023-2024.

Comme lors de sa dernière mise à jour envoyée aux parents en juin dernier, Viamonde ne précise cependant pas si les élèves pourront entrer en classe dès la rentrée d’automne.

Cette interrogation s’accompagne de toute une liste d’autres doutes de la part des parents, témoigne Michelle Miller-Guillot, membre d’une coalition de parents qui militent pour l’ouverture d’une école secondaire française dans le quartier.

Dessin de la vue du devant de l'édifice une fois rénové.

Le Conseil scolaire Viamonde a présenté des dessins du projet à la communauté le 26 janvier dernier.

Photo : Conseil scolaire Viamonde

Quels sont les progrès qui se sont faits sur l'entente avec la Ville pour avoir accès exclusif au parc Felstead, surtout pendant les heures d'école?, se demande-t-elle notamment.

Viamonde indique simplement poursuivre les démarches auprès de la Municipalité autour de l’accès à ce parc adjacent à l’édifice pour les activités extérieures des élèves.

L’imprécision autour de l’échéancier a des répercussions sur les familles francophones du secteur, ajoute Mme Miller-Guillot, qui est mère de trois enfants. C'est que l'absence d'école secondaire dans l'est de Toronto oblige les élèves qui souhaitent étudier en français après la 6e année à se déplacer au Collège français, au centre-ville, ou à l'école Toronto-Ouest, dans Brockton Village.

« Vraiment, sortir de sa communauté pour aller à l'école, c'est une grande question. »

— Une citation de  Michelle Miller-Guillot, membre de la Coalition de parents pour une école secondaire de quartier

La construction d’une école secondaire francophone dans le quartier de l’est de Toronto est une demande de longue date.

Une chargeuse déverse des morceaux de bois dans un conteneur.

Une chargeuse met des débris dans une benne sur le côté de l'École Greenwood, le 24 novembre.

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Devant la lenteur des travaux, plusieurs parents se sont aussi résolus à envoyer leurs enfants poursuivre leur éducation dans le système anglophone, selon Mme Miller-Guillot.

La transformation de l’édifice, qui a été racheté début 2020 au Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB), doit se faire au coût de 23,6 millions de dollars.

L’école aura une capacité d’accueil de 500 élèves de la 7e à la 12e année.

Avec les informations de Marie-Michelle Borduas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !