•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Location de locaux : le CEF et l’ACFR s’entendent pour trouver des solutions

ca656df95849462c836f69ade0bc12e6

Le directeur général du CEF, Ronald Ajavon, tient à souligner que les deux organisations ne sont en aucun cas en guerre l’une contre l’autre. (archives)

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada
| Mis à jour

Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) et l’Association canadienne-française de Regina (ACFR) ont fait le point, mardi, sur le conflit entourant la location des espaces des centres communautaires.

Au terme de la rencontre, le Conseil des écoles fransaskoises et l’Association canadienne-française de Regina se sont entendus afin de trouver des solutions et réviser l’entente actuelle.

« Les deux parties se sont engagées à se retrousser les manches pour réviser l’entente en place à l’heure actuelle. »

— Une citation de  Ronald Ajavon, directeur général du Conseil des écoles fransaskoises

Les deux organisations s’entendent pour peaufiner l’entente qui a été élaborée avant la pandémie. Elles souhaitent la mettre à jour afin de l'adapter à la COVID-19.

Désormais, l’ACFR devra ajuster ses contrats et inclure des précisions sur les mesures sanitaires, a indiqué le président de l’Association canadienne-française de Regina, André Lapointe.

Ce dernier indique que le Conseil des écoles fransaskoises s’assurera de l’observation des consignes de port du masque et de la présentation d’une preuve de vaccination lors de ces événements, et ce jusqu’à la révision de l’entente et sa modification. 

Le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises, Ronald Ajavon, tient à souligner que le Conseil des écoles fransaskoises et l’Association canadienne-française de Regina ne sont pas en guerre. Selon lui, la réussite de l’Association canadienne-française de Regina est celle du Conseil des écoles fransaskoises et vice-versa. Il confirme que les deux organisations poursuivront leur relation dans le dialogue.

André Lapointe explique que la location des locaux est suspendue jusqu'à nouvel ordre pour toutes les nouvelles demandes. Certains contrats existants seront tout de même honorés, notamment pour l'événement HoopLife.

Sans préciser les montants exacts, André Lapointe, affirme que les locations représentent 52% du budget de l'ACFR,. Les 48% restants sont assurés par un financement gouvernemental. 

La location des locaux est suspendue jusqu'à nouvel ordre pour toutes les nouvelles demandes. Certains contrats existants seront tout de même honorés, notamment pour l'événement HoopLife.

Les locations représentent 52% du budget de l'ACFR, les 48% restants sont assurés par un financement gouvernemental.

Rappel des événements

L’ACFR souhaitait louer un espace du Pavillon élémentaire de l’École Monseigneur de Laval pour une activité musicale de type rave la fin de semaine dernière.

Le CEF avait demandé l’annulation de la location en raison d’éventuel non-respect des mesures sanitaires.

L’événement Snow and Glow a finalement trouvé un autre endroit pour tenir son événement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !